Wall Street finit en hausse, le Nasdaq à un pic de 15 ans

jeudi 12 février 2015 22h34
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en hausse jeudi, avec à la clé un nouveau plus haut de 15 ans pour le Nasdaq, dans des marchés portés par l'annonce d'un accord de cessez-le-feu en Ukraine, par de solides résultats de Cisco Systems et par le rebond des cours du pétrole.

L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a pris 110,24 points, soit 0,62%, à 17.972,38 et le Standard & Poor's 500, plus large, a gagné 19,95 points ou 0,96% à 2.088,48, revenant à 0,1% environ de son dernier record de clôture inscrit le 29 décembre.

Aidé par un bond de plus de 9% de Cisco, le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, s'est adjugé 56,43 points (1,18%) à 4.857,61, terminant à son plus haut de la séance et à un pic depuis mars 2000.

Un accord censé mettre fin au conflit ukrainien a été conclu à Minsk au terme de longues heures de pourparlers entre les dirigeants ukrainien, russe, français et allemand.

Réunis à Bruxelles pour un sommet, les dirigeants européens ont par ailleurs réitéré leur volonté de parvenir à un accord sur la dette grecque malgré l'absence de résultats lors de la réunion des ministres des Finances qui s'est tenue la veille. La Banque centrale européenne de son côté a relevé le montant total des liquidités d'urgence mises à la disposition des banques grecques, ce qui a aussi rassuré les investisseurs.

"Qu'il s'agisse de la Grèce ou de l'Ukraine, les marchés laissent aux dirigeants politiques le bénéfice du doute et espèrent qu'il va sortir de tout cela de réelles avancées", dit Anastasia Amoroso, stratège chez J.P. Morgan Funds à New York. "Il y a clairement un sentiment d'apaisement sur le plan géopolitique, et la hausse du secteur de l'énergie soutient bien le S&P", renchérit Michael Mullaney chez Fiduciary Trust à Boston.

Les facteurs positifs à l'étranger ont relégué au second plan les statistiques américaines du jour plutôt décevantes avec une hausse plus forte qu'attendu des inscriptions hebdomadaires au chômage, des ventes au détail tout juste en progression en janvier et une augmentation moins marquée que prévu des stocks des entreprises en décembre.

  Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS