L'Oréal sauve son année 2014

jeudi 12 février 2015 20h05
 

PARIS (Reuters) - L'Oréal a publié un résultat opérationnel 2014 en progression de 3,5%, et le groupe de cosmétiques a sauvé son année grâce à une forte accélération dans les produits de luxe et au redressement de sa division grand public.

Le numéro un mondial des cosmétiques, dont la croissance était tombée à 2,3% seulement au troisième trimestre (son plus bas niveau depuis 2009), a fortement accéléré la cadence à 4,9% au dernier trimestre, faisant nettement mieux que les 3,3% attendus par les analystes.

"L'Oréal signe une solide fin d'année, avec une croissance organique beaucoup pus forte que prévu", note Eva Quiroga, analyste d'UBS.

Après un fort ralentissement aux Etats-Unis, en Europe de l'Ouest et en Chine, la division grand public (L'Oréal Paris, Garnier, Maybelline) a redressé la barre, signant une croissance de 3% au dernier trimestre, après un recul de 0,4% au trimestre précédent.

La croissance dans les produits de luxe (Lancôme, Saint Laurent, Armani ou Kiehl's) a grimpé de 8,6%, permettant à la division de boucler l'année sur une progression de 7,1%, comparable à celle de la division de parfums et cosmétiques de LVMH (Dior, Guerlain, Givenchy).

Toutes les zones géographique ont fait mieux au 4e trimestre - hormis la région Afrique-Moyen Orient restée stable - avec une progression particulièrement forte en Europe de l'Ouest (+4,3%), la région la plus rentable du groupe, ainsi qu'en Amérique latine (+13,9%).

Cette performance du 4e trimestre, la meilleure d'une année en demi-teinte, a permis à L'Oréal de signer une croissance organique de 3,7% sur l'ensemble de 2014.

Au total, les ventes ont atteint 22,53 milliards d'euro (+1,8%), un chiffre légèrement supérieur aux 22,45 lliards du consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Pour 2015, dans "un environnement économique incertain, mais plus porteur sur le plan monétaire", le groupe dit rester "mobilisé" pour surperformer le marché des cosmétiques en 2015.   Suite...

 
L'Oréal a dégagé un résultat opérationnel 2014 en progression de 3,5%, alors que la croissance organique de son chiffre d'affaires s'est nettement accélérée en fin d'année, dépassant nettement les attentes. /Photo prise le 24 juillet 2014/REUTERS/Benoît Tessier