Faurecia se fixe des résultats optimistes pour 2015

jeudi 12 février 2015 09h53
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Faurecia s'est fixé jeudi des objectifs optimistes pour 2015 malgré la dégradation des marchés automobiles en Russie et en Amérique latine, dans le sillage d'une année 2014 marquée par une performance supérieure à ses propres prévisions.

A la Bourse de Paris, l'action de l'équipementier automobile gagnait 2,34% à 37,90 euros à 9h46, l'une des plus fortes hausses de l'indice SBF-120, qui abandonnait alors 0,18%.

Le groupe détenu à 51% environ par PSA Peugeot Citroën vise pour cette année une hausse de 5% environ de son chiffre d'affaires à données comparables, après +5,5% en 2014 alors qu'il attendait entre +2% et +4%.

Le groupe, qui évoque dans un communiqué "un contexte macroéconomique favorable avec un prix du pétrole en baisse, une baisse significative des prix des matières premières et le réalignement de l'euro par rapport au dollar et au renminbi", table également sur une marge opérationnelle d'au moins 4%, après 3,6% en 2014 et 3,0% en 2013.

Faurecia s'était fixé pour objectif d'améliorer sa marge de 30-60 points de base. Pour 2015, il prévoit un cash-flow net supérieur à 100 millions d'euros, après 216 millions en 2014.

La vigueur du segment haut de gamme allemand en Europe et la forte croissance du marché automobile en Chine ont permis d'éclipser les difficultés que rencontre toute la profession en Russie et en Amérique latine.

"Les frais de restructuration (...) s'élèvent à 77 millions d'euros (contre 91 millions en 2013), dont 14 millions d'euros sont relatifs à des actions lancées en Russie et en Amérique du Sud où les volumes sont en baisse et les perspectives sont dégradées", écrit Faurecia dans son communiqué.

  Suite...

 
Le PDG de Faurecia Yann Delabrière.  L'équipementier automobile se fixe des objectifs optimistes pour 2015 malgré la dégradation des marchés automobiles en Russie et en Amérique latine, dans le sillage d'une année 2014 marquée par une performance supérieure à ses propres prévisions. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer