Wall Street finit sur une note stable, Apple en hausse

mercredi 11 février 2015 22h51
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini sur une note stable mercredi en attendant l'issue de réunions pour la renégociation de la dette grecque et sur la situation en Ukraine, tandis que la bonne performance d'Apple a soutenu le Nasdaq en fin de séance.

Les investisseurs attendaient des nouvelles de la réunion de l'Eurogroupe, première confrontation directe entre le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis et ses homologues de la zone euro, qui s'est terminée juste à la clôture.

Le ministre grec devait y présenter ses propositions en vue du Conseil européen des chefs d'Etat et de gouvernement prévu jeudi. Mais aucun des participants n'imaginait que les discussions aboutiront en quelques heures à un compromis.

"Nous savons tous quel est le grand danger -si la Grèce sort (de la zone euro), d'autres pourraient suivre, ce qui jetterait l'ensemble de l'Union européenne en plein désarroi", souligne Kim Forrest, analyste chez Fort Pitt Capital Group.

A Minsk, les dirigeants français, allemand, ukrainien et russe ont entamé des pourparlers en petit comité, puis élargis à leurs délégations, pour tenter de s'entendre sur un plan de paix pour l'est de l'Ukraine, en proie à une violence continue.

L'indice Dow Jones a perdu 6,62 points, soit 0,04%, à 17.862,14 points. Le S&P-500, plus large, a été virtuellement inchangé (-0,06 point) à 2.068,53 points.

Le Nasdaq Composite, soutenu par la bonne performance d'Apple, a avancé de son côté de 13,54 points (+0,28%) à 4.801,18 points.

Apple, dont la capitalisation boursière a dépassé mardi son record de 700 milliards de dollar en clôture, a encore pris 2,34%. L'investisseurs activiste Carl Icahn, qui détient environ 53 millions de titres Apple, a estimé que la valeur devrait se traiter à 216 dollars, bien au-delà de son niveau record de 124,92 dollars atteint en cours de séance, ce qui représenterait une capitalisation d'environ 1.300 milliards.

Le géant de la technologie a par ailleurs annoncé qu'il allait se fournir en électricité auprès d'une future centrale solaire en Californie pour environ 850 millions de dollars afin de réduire sa facture énergétique   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS