La Chine plombe les exportations de vins et spiritueux français

mercredi 11 février 2015 17h01
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - La baisse des exportations de vins et spiritueux français, après un léger recul en 2013, s'est amplifiée en 2014, plombée par la chute des ventes de cognac et de vins de bordeaux en Chine, selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS) qui anticipe une stabilisation des exportations en 2015.

Le chiffre d'affaires du secteur réalisé à l'export a totalisé 10,78 milliards d'euros, accusant un repli de 2,8% après une baisse de 0,4% en 2013.

"Cette baisse résulte de la faible disponibilité des produits, car nous ne pouvons pas vendre ce que nous n'avons pas dans nos barriques, et de la restructuration du marché chinois", a déclaré mercredi Christophe Navarre, président de la FEVS.

Les exportations de la filière restent cependant au-dessus des 10 milliards d'euros, a-t-il souligné lors d'une conférence de presse, "niveau qui représente tout de même la vente de quelque 140 Airbus".

Pour 2015, la FEVS se dit prudente. "Nous attendons une année plus ou moins stable", a dit Christophe Navarre, évoquant les éléments positifs liés à la baisse de l'euro et négatifs liés à la Chine et aux faibles quantités viticoles produites.

Avec une contribution positive de 9,5 milliards d'euros à la balance commerciale, dont il a représenté longtemps le deuxième poste excédentaire, le secteur rétrograde à la troisième place derrière l'aéronautique et la chimie-parfums et cosmétiques.

Toujours affectées par les mesures anti-corruption décidées fin 2012 par Pékin, les expéditions à destination de la Chine, cinquième marché d'exportation du secteur, ont plongé de 17,4% l'an dernier, avec un recul de 30% pour le cognac et de 6,8% pour les vins.

Les restrictions sur les cadeaux d'affaires et les banquets officiels décidées par Pékin plombent depuis 2013 les ventes d'eaux-de-vie haut de gamme et les résultats des grands acteurs du secteur, LVMH (Hennessy), Pernod Ricard (Martell) et Rémy Cointreau (Rémy Martin).   Suite...

 
Distillerie de cognac de la maison Courvoisier à Cognac. La baisse des exportations de vins et spiritueux français, après un léger recul en 2013, s'est amplifiée en 2014, plombée par la chute des ventes de cognac et de vins de bordeaux en Chine, selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France qui anticipe une stabilisation des exportations en 2015. /Photo prise le 11 février 2015/REUTERS/Régis Duvignau