Coca-Cola fait mieux que prévu au 4e trimestre

mardi 10 février 2015 15h04
 

(Reuters) - Coca-Cola a publié mardi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu grâce à une hausse des ventes de sodas en Amérique du Nord, la première en quatre trimestres, performance qui a permis de compenser l'impact d'un dollar fort sur les ventes à l'étranger.

L'action du numéro un mondial des boissons gagnait 3,4% en avant-Bourse.

Les ventes de Coca-Cola en Amérique du Nord, son plus grand marché, ont baissé ou stagné lors des trois derniers trimestres, le consommateur recherchant des boissons jugées plus naturelles et se détournant des sodas moins sucrés en raison des édulcorants qui y sont incorporés.

Le chiffre d'affaires nord-américain a progressé de 2% à 5,37 milliards de dollars (4,75 milliards d'euros) au quatrième trimestre, représentant la moitié environ du CA total.

Les analystes expliquent que les consommateurs américains boivent moins de sodas mais les payent plus chers.

La baisse des prix à la pompe et une situation de l'emploi meilleure poussent le consommateur à la dépense. Sa confiance n'a jamais été aussi élevée depuis plus de sept ans, suivant une statistique économique publiée le mois dernier.

Coca-Cola avait annoncé en octobre son intention de réduire ses coûts ainsi qu'un calendrier en vue de la vente de ses opérations d'embouteillage, qui dégagent des marges faibles.

"Nous continuons de considérer 2015 comme une année de transition car les avantages tirés des initiatives annoncées ne se concrétiseront qu'avec le temps, dans un environnement macroéconomique instable et incertain", a déclaré mardi le directeur général Muhtar Kent.

Le groupe d'Atlanta a également dit s'attendre à ce que les variations de taux de change continuent d'avoir un impact défavorable sur ses résultats en 2015.   Suite...

 
Coca-Cola publie un bénéfice trimestriel meilleur que prévu grâce à une hausse des ventes de sodas en Amérique du Nord, la première en quatre trimestres, performance qui a permis de compenser l'impact d'un dollar fort sur les ventes à l'étranger. /Photo d'archives/REUTERS/Dylan Martinez