La croissance mondiale au menu de la réunion du G20 à Istanbul

dimanche 8 février 2015 17h31
 

par Nick Tattersall

ISTANBUL (Reuters) - Ministres des Finances et banquiers centraux du G20 se réunissent à Istanbul lundi et mardi pour coordonner leurs actions en faveur de la croissance mondiale, une tâche difficile au vu des situations économiques contrastées des uns et des autres et des politiques monétaires divergentes qui en résultent.

Aux inquiétudes sur la capacité de l'économie américaine à tirer le reste du monde s'ajoutent les interrogations sur les effets de la chute des cours du pétrole et de l'appréciation du dollar, sans parler du regain de tension autour de la dette grecque après l'arrivée au pouvoir de la gauche radicale aux élections législatives du 25 janvier.

"Les enjeux sont considérables", affirme Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international, dans un blog posté vendredi. "Si l'action n'est pas au rendez-vous, le supertanker de l'économie mondiale risque de ne pas pouvoir se dégager des bancs de sable de la croissance poussive et de la faible création d'emplois."

Lors d'une conférence dimanche, le vice-Premier ministre turc Ali Babacan a affirmé que la présidence turque du G20 aurait pour priorités de relancer la croissance mondiale et de donner aux pays en développement une plus grande voix au chapitre.

UN "PLAN D'ACTION" RESTREINT

Le secrétaire américain au Trésor, Jack Lew, a affirmé la semaine passée que les Etats-Unis ne pouvaient être "le seul moteur de croissance" et un responsable américain a indiqué que Washington ferait passer le message à Istanbul que l'Europe doit en faire plus.

Relancer la croissance mondiale sera au coeur des préoccupations à Istanbul, a déclaré de son côté le ministre canadien des Finances, Joe Oliver, en présentant comme des risques majeurs la stagnation en zone euro, le ralentissement de la croissance chinoise et indienne ainsi que les crises géopolitiques en Ukraine, en Irak et en Syrie.   Suite...

 
Le Bosphore, à Istanbul. Ministres des Finances et banquiers centraux du G20 se réunissent à Istanbul pour coordonner leurs actions en faveur de la croissance mondiale, une tâche difficile au vu des situations économiques contrastées des uns et des autres et des politiques monétaires divergentes qui en résultent.  /Photo prise le 5 février 2015/REUTERS/Murad Sezer