La Grèce devra défendre ses positions devant l'Eurogroupe

vendredi 6 février 2015 15h31
 

par Jan Strupczewski

BRUXELLES (Reuters) - Le nouveau gouvernement grec, isolé lors de sa première réunion à haut niveau de la zone euro jeudi, aura l'occasion de défendre ses positions lors d'une réunion exceptionnelle des ministres des Finances de la région mercredi, a-t-on appris de sources de l'Union européenne vendredi.

L'Eurogroupe débattra à cette occasion du soutien financier à Athènes, à la veille du Conseil européen, la réunion des chefs d'Etat et de gouvernement de l'ensemble de l'UE, à Bruxelles.

Yanis Varoufakis, le ministre des Finances du gouvernement dirigé par Alexis Tsipras, pourra ainsi s'expliquer sur ses projets de réforme et de gestion des finances publiques, censés être mis en oeuvre dans le respect des engagements pris par les cabinets précédents.

Jeudi soir, une réunion préparatoire de hauts responsables de la zone euro n'a permis aucune avancée car les positions d'Athènes et celles des autres pays étaient visiblement irréconciliables.

"C'était la Grèce contre tous les autres, un contre 18 pour faire simple", a déclaré un responsable pour donner le ton des débats.

Face à Athènes, la position allemande opposée à toute remise en cause des réformes et des engagements des dernières années semble donc l'emporter très largement au sein de l'Eurogroupe.

"Les discussions d'hier soir n'ont débouché sur aucun relevé de conclusions. Il appartient au gouvernement grec de nous dire ce qu'il veut faire", a dit un responsable de la zone euro vendredi.

La Grèce est libre d'élaborer ses propres projets dans la ligne fixée par le programme électoral de Syriza, le parti de Tsipras, tant qu'ils ne remettent pas en cause l'assainissement des finances publiques, le remboursement de la dette et les réformes structurelles, a-t-il ajouté.   Suite...

 
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras. Le nouveau gouvernement grec, isolé lors de sa première réunion à haut niveau de la zone euro jeudi, aura l'occasion de défendre ses positions lors d'une réunion exceptionnelle des ministres des Finances de la région mercredi, a-t-on appris de sources de l'Union européenne vendredi. /Photo prise le 4 février 2015/REUTERS/François Lenoir