Wall Street finit en hausse avec le pétrole et Pfizer

jeudi 5 février 2015 23h34
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini jeudi en hausse avec le net rebond des cours du pétrole, l'annonce par Pfizer de l'acquisition de Hospira et un indicateur jugé encourageant sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones a gagné 211,86 points, soit 1,2%, à 17.884,88. Le Standard & Poor's-500, plus large, a pris 21,01 points (1,03%) à 2.062,52 points. Le Nasdaq Composite a progressé de 48,39 points (1,03%) à 4.765,10 points.

"Chaque fois qu'il y a une opération de fusion-acquisition, c'est toujours positif pour le marché et bien sûr il y a les cours du pétrole qui rebondissent", a commenté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital à New York. "Du point de vue technique, le marché se porte plutôt bien, la saison des résultats touche à sa fin (...) et de manière générale ça n'a pas été si mauvais."

Le S&P-500 évolue ces derniers temps dans un contexte de volatilité au gré des mouvements désordonnés des cours du pétrole.

Ces derniers ont fortement rebondi jeudi au lendemain d'une chute marquée alors qu'ils avaient regagné près de 20% les quatre jours précédents. L'indice des valeurs de l'énergie en a profité pour progresser de 1,45%.

A cet accès de vigueur des cours du pétrole se sont ajoutées des inscriptions hebdomadaires au chômage moins élevées que prévu aux Etats-Unis lors de la semaine au 31 janvier, ce qui constitue un indicateur supplémentaire de la bonne tenue du marché du travail aux Etats-Unis.

Cette statistique, à la veille de la publication des chiffres des créations d'emploi en janvier, en a éclipsé deux autres: la forte aggravation du déficit commercial américain en décembre, qui n'avait plus été aussi élevé depuis 2012, ce qui pourrait avoir pesé sur la croissance au quatrième trimestre, et le recul inattendu de la productivité non agricole sur ce même trimestre.

  Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS