La CE plus confiante sur l'économie, mais garde Paris à l'oeil

jeudi 5 février 2015 15h38
 

par Jan Strupczewski

BRUXELLES (Reuters) - Les perspectives économiques de la zone euro sont un peu meilleures qu'il y a trois mois grâce à la chute des cours du pétrole, à la baisse de l'euro et au nouvel assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne, a dit jeudi la Commission européenne.

Dans ses prévisions économiques d'hiver, l'exécutif communautaire a relevé sa prévision de croissance pour la zone euro à 1,3% pour cette année et 1,9% pour 2016 contre 1,1% et 1,7% respectivement début novembre.

La croissance de la zone euro est ressortie à 0,8% l'année dernière, a précisé la Commission.

La Commission s'attend à ce que l'investissement dans la zone euro augmente de 2% en 2015 puis de 4,4% en 2016 sous l'effet d'une politique monétaire encore plus accommodante et du plan d'investissement de 315 milliards d'euros initié par l'Union européenne.

L'an dernier, l'investissement dans la région n'a progressé que de 0,9% par rapport à l'année précédente.

"La chute des cours du pétrole et un euro plus faible sont un coup de pouce bienvenu pour l'économie de l'Union européenne. Dans le même temps, le plan d'investissement pour l'Europe et les récentes décisions importantes de la BCE contribueront à créer un environnement plus favorable pour les réformes et des politiques budgétaires judicieuses", a déclaré Pierre Moscovici, le Commissaire européen aux Affaires économiques et financières.

Les cours du pétrole ont été divisés par deux depuis la mi-2014 tandis que l'euro a baissé de 18% contre le dollar et que la BCE a annoncé le mois dernier un vaste programme de rachat d'actifs destiné à prévenir les risques de déflation.

La banque centrale prévoit d'injecter plus de 1.000 milliards d'euros de liquidités sur une période d'un an et demi afin de ramener l'inflation à un niveau proche de 2% l'an, conformément à son mandat.   Suite...

 
LES PRÉVISIONS DE CROISSANCE EN EUROPE