Areva prévoit de nouvelles charges et dépréciations pour 2014

lundi 2 février 2015 20h07
 

PARIS (Reuters) - Areva a annoncé lundi soir qu'il prévoyait de passer de nouvelles charges et dépréciations d'actifs dans ses comptes annuels qui seront publiés le 4 mars prochain.

Le groupe nucléaire, dont l'Etat français contrôle près de 87% du capital, indique qu'il pourrait revoir à la baisse la valeur de certains actifs et augmenter ses provisions pour perte à terminaison.

Au cours des dernières années, l'entreprise avait déjà été contrainte de passer plusieurs milliards d'euros de provisions sur son projet de réacteur nucléaire de nouvelle génération (EPR) en Finlande, qui accumule les retards.

"L'année 2014, et plus particulièrement le second semestre, a été éprouvante pour Areva", souligne Philippe Knoche, le directeur général du groupe dans un communiqué.

Areva a dans le même temps confirmé que des "reports d'encaissements" devraient avoir un impact sur le niveau de son cash flow opérationnel libre en 2014.

L'entreprise avait annoncé le 18 novembre la suspension de ses objectifs financiers pour 2015 et 2016, ce qui a soulevé la question de son éventuelle recapitalisation.

Standard & Poor's a dans la foulée abaissé les notes de la dette d'Areva, maintenant une perspective "négative" sur le groupe en raison des incertitudes sur le niveau de sa consommation de trésorerie en 2014 et en 2015.

Le groupe a prévu de présenter de nouvelles mesures d'économies ainsi qu'une révision de ses perspectives stratégiques et de son plan de financement à moyen terme lors de la publication de ses résultats 2014, programmée le 4 mars.

  Suite...

 
Areva fait état d'un recul de 8% de ses ventes en 2014 et prévoit de passer de nouvelles charges dans ses comptes annuels. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau