Pour Ryanair, le recul du pétrole favorise la guerre des prix

lundi 2 février 2015 12h08
 

par Padraic Halpin et Kate Holton

DUBLIN (Reuters) - Ryanair Holdings a déclaré lundi que le bénéfice de son exercice qui commencera le 1er avril n'augmenterait que très modérément en raison du plongeon des cours du pétrole, évolution qui permet aux concurrents de la compagnie aérienne à bas coûts de baisser leurs tarifs.

Ces commentaires ont entraîné une chute de l'action Ryanair, qui a pourtant également relevé, pour la troisième fois en autant de mois, sa prévision de bénéfice d'exploitation pour l'exercice 2014-2015, qui se termine le 31 mars.

Vers midi, le titre de la compagnie irlandaise reculait de 5,17% à 9,86 euros, entraînant dans son sillage EasyJet (-4,78%) et pesant sur le compartiment des voyages et du transport aérien (-1,65%), baisse sectorielle la plus marquée.

A la faveur d'une réduction des coûts et d'une hausse du trafic, Ryanair, première compagnie aérienne en Europe par le nombre de passagers transportés, anticipe désormais un résultat opérationnel compris entre entre 840 et 850 millions d'euros pour l'année fiscale s'achevant en mars, contre une précédente fouchette de prévisions allant de 810 millions à 830 millions d'euros.,

En trois mois, Ryanair a reléve de plus de 30% sa prévision de bénéfices, la compagnie ayant notamment tiré parti des améliorations apportées à un service client longtemps décrié.

COUVERTURE DES BESOINS EN CARBURANT

Le performances financières de 2014-2015 lui ont permis d'annoncer un nouveau programme de rachats d'actions de 400 millions d'euros.   Suite...

 
Ryanair a relevé sa prévision de bénéfice d'exploitation annuel pour la troisième fois en autant de mois sous l'effet de la réduction des coûts et d'une hausse du trafic, mais la compagnie aérienne à bas coûts dit attendre une croissance modeste des bénéfices l'an prochain à cause de la baisse des tarifs. /Photo d'archives/REUTERS/ Albert Gea