Wall Street finit en nette baisse avec le PIB et la Grèce

vendredi 30 janvier 2015 23h09
 

par Sinead Carew

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse de près de 1,5% vendredi, sous le coup de la publication d'un produit intérieur brut (PIB) américain inférieur aux attentes et des craintes des conséquences d'une possible instabilité dans la zone euro en raison de la Grèce.

L'indice Dow Jones a cédé 1,45%, soit 251,90 points, à 17.164,95. Le S&P-500, plus large, a perdu 26,26 points, soit 1,3%, à 1.994,99. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 48,17 points (-1,03%) à 4.635,24.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones et le S&P ont perdu 2,8% et le Nasdaq 2,6.

Pour la totalité du mois de janvier, le Dow Jones accuse un repli de 3,6%, le S&P un recul de 3,1% et le Nasdaq une baisse de 2,1%. C'est la première fois depuis la période avril-mai 2012 que le S&P 500, qui avait perdu 0,42% en décembre, enchaîne deux mois consécutifs de pertes. C'est également sa plus mauvaise performance mensuelle en un an, tout comme pour le Dow.

En 2014, le Dow avait gagné plus de 7,5%, le S&P près de 11,5% et le Nasdaq 13,4%.

La croissance de l'économie américaine a nettement ralenti au quatrième trimestre, le tassement de l'investissement des entreprises et le creusement du déficit commercial ayant occulté la hausse de la consommation des ménages, la plus forte depuis 2006, selon la première estimation en la matière publiée dans la journée.

Le PIB a progressé de 2,6% en rythme annualisé sur octobre-décembre, après le bond spectaculaire de 5,0% enregistré sur les trois mois précédents, a annoncé le département du Commerce. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 3,0%.

"Les consommateurs ne semblent pas inquiets au sujet des perspectives de l'économie américaine", a déclaré Paul Zemsky, chargé des investissements chez Voya Investment Management.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS