La croissance américaine ralentit mais la consommation brille

vendredi 30 janvier 2015 15h59
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - La croissance de l'économie américaine a nettement ralenti au quatrième trimestre, le tassement de l'investissement des entreprises et le creusement du déficit commercial ayant occulté la hausse de la consommation des ménages, la plus forte depuis 2006, montre la première estimation publiée vendredi.

Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 2,6% en rythme annualisé sur octobre-décembre, après le bond spectaculaire de 5,0% enregistré sur les trois mois précédents, a annoncé le département du Commerce. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 3,0%.

Le ralentissement de fin 2014, après deux trimestres d'expansion très solide, pourrait être bref car la baisse des prix de l'essence (-43% depuis juin dernier selon les chiffres officiels) devrait doper la consommation des ménages et amortir l'impact du ralentissement en cours dans d'autres régions du monde.

La croissance demeure en outre supérieure au chiffre de 2,5% considéré comme le potentiel de long terme des Etats-Unis.

Sur l'ensemble de 2014, la première économie mondiale affiche une croissance de 2,4% après 2,2% en 2013.

Sur octobre-décembre, la consommation, qui représente plus des deux tiers de l'activité économique aux Etats-Unis, a augmenté de 4,3% en rythme annualisé, le chiffre le plus élevé enregistré depuis le premier trimestre 2006.

"Nous nous attendons à ce que la vigueur de la consommation intérieure continue de soutenir la dynamique de croissance au cours des prochains trimestres, même si l'investissement souffre de la chute des cours du pétrole", dit Gennadiy Goldberg, économiste de TD Securities.

Les contrats futures sur les principaux indices boursiers américains ont creusé leurs pertes après la publication des statistiques tandis que le dollar cédait du terrain et que les obligations d'Etat s'appréciaient.   Suite...

 
LA CROISSANCE AUX ÉTATS-UNIS