29 janvier 2015 / 07:03 / il y a 3 ans

Bénéfice inattendu de Deutsche Bank au 4e trimestre

Contre toute attente, Deutsche Bank annonce un résultat imposable positif (253 millions d'euros) au titre du quatrième trimestre 2014, grâce à une baisse surprise des coûts liés aux litiges et à un gain exceptionnel. /Photo prise le 29 janvier 2015/Ralph Orlowski

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a, contre toute attente, fait état jeudi d'un résultat imposable positif au titre du quatrième trimestre 2014, grâce à une baisse surprise des coûts liés aux litiges et à un rebond des revenus de trading de son activité banque d'investissement.

La première banque allemande a précisé avoir été en mesure de reporter dans le temps d'importantes dépenses liées à des litiges en cours parce que, dans la plupart des cas, un accord doit encore trouvé.

Deutsche Bank a cependant dit qu'il y avait toujours "d'importantes incertitudes concernant le calendrier et l'ampleur des impacts potentiels" des coûts liés aux litiges.

La banque avait initialement espéré clore tous ses litiges en 2014 mais elle a récemment dit que 2015 serait vraisemblablement l'année au cours de laquelle la plupart des enquêtes seraient terminées.

La banque, à l'instar d'autres grands noms du secteur, est notamment soupçonnée de manipulation de taux d'intérêt, de manipulation de taux de changes ou encore de possibles violations de sanctions américaines contre l'Iran.

Contrairement à ses rivales de Wall Street, Deutsche Bank a fait état d'une hausse de 20% de revenus de trading, la volatilité accrue observée au début du quatrième trimestre ayant dopé les ventes d'actions et d'obligations.

Sur les trois derniers mois de 2014, la banque a enregistré un bénéfice imposable de 253 millions d'euros alors que la prévision médiane des analystes interrogés par Reuters était d'une perte de 83 millions d'euros.

Le consensus pour les coûts liés aux litiges était d'un milliard d'euros au titre du quatrième trimestre alors qu'en réalité, ces coûts n'ont été que de 207 millions.

Sur l'ensemble de 2014, le bénéfice imposable a plus que doublé, à 3,1 milliards d'euros, a ajouté Deutsche Bank.

La banque semble cependant encore loin des objectifs de rentabilité qu'elle s'est fixés, avec un retour sur capital de seulement 2,6% au quatrième trimestre, contre une ambition d'atteindre environ 12% d'ici 2016.

Thomas Atkins et Jonathan Gould, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below