Airbus Helicopters vise un rebond des commandes pour 2015

mardi 27 janvier 2015 14h38
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Airbus Helicopters vise un rebond de ses commandes en 2015, avec en ligne de mire plusieurs contrats militaires, notamment en Pologne, au Qatar et au Koweït.

La filiale d'Airbus Group a précisé mardi qu'elle espérait ainsi compenser les pressions prévues à court terme sur le marché civil, où elle a réalisé l'an passé 52% de son chiffre d'affaires, en particulier dans le secteur pétrolier, impacté par la chute du prix du brut.

Le numéro un mondial des hélicoptères civils devant Bell Helicopter, filiale de Textron, et AgustaWestland (groupe Finmeccanica) espère ainsi cette année afficher un nombre de commandes supérieur à ses livraisons, elles-mêmes prévues stables par rapport aux 471 de 2014.

L'ex-Eurocopter a engrangé 402 commandes nettes l'an passé, contre 422 en 2013, mais la baisse tient principalement aux hélicoptères légers de la famille Ecureuil/Fennec tandis que celles des hélicoptères lourds Super Puma/Cougar sont restées quasi-stables.

Le groupe a également livré moins d'hélicoptères en 2014 par rapport aux 497 de 2013, loin de son pic de 588 unités inscrit en 2008, mais avec un record de 101 hélicoptères lourds.

Airbus Helicopters réalise un chiffre d'affaires moyen de 1,5 million d'euros avec un hélicoptère léger, contre 30 à 40 millions pour un hélicoptère lourd, qui comporte parfois aussi des systèmes d'armes et de soutien logistique, a expliqué son président exécutif Guillaume Faury à des journalistes à l'issue de la conférence de presse.

Le groupe pâtit de la pression sur les coûts et du ralentissement des projets des compagnies pétrolières, qui assurent 15% de ses revenus, mais n'a toutefois enregistré aucune annulation de commandes, seulement quelques reports de livraisons, a précisé Guillaume Faury.

Le groupe bénéficie aussi du déplacement de l'exploration pétrolière vers des zones difficiles d'accès et nécessitant plus d'hélicoptères, notamment lourds, a-t-il souligné.   Suite...

 
Airbus Helicopters vise une hausse de ses commandes en 2015, en particulier à la faveur de plusieurs campagnes en cours dans le secteur militaire, notamment en Pologne, au Qatar et au Koweït. /Photo prise le 9 octobre 2014/  REUTERS/Michaela Rehle