Siemens pénalisé par ses activités d'électricité et gaz

mardi 27 janvier 2015 11h48
 

par Georgina Prodhan

MUNICH (Reuters) - Le conglomérat allemand Siemens a annoncé mardi des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, une déception qui accroît la pression sur le président du directoire, Joe Kaeser, avant l'assemblée générale prévue dans la journée.

L'ancien directeur financier du groupe, qui a succédé à Peter Löscher en 2013, devrait aussi être obligé de défendre devant les actionnaires le projet de rachat, pour 7,6 milliards de dollars, du groupe américain d'équipements pour le secteur pétrolier Dresser-Rand, annoncé en septembre juste avant la chute des cours du baril.

Au quatrième trimestre, le bénéfice des activités non-financières a reculé de 4% sur un an à 1,82 milliard d'euros alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un montant de 1,87 milliard.

A la Bourse de Francfort, l'action Siemens perdait 2,77% à 100,05 euros à 11h37, l'une des plus fortes baisses de l'indice Dax-30, qui cédait alors 0,44%.

Les bénéfices de la division électricité et gaz ont chuté de 39% en raison des pressions sur les prix des turbines, conséquence des surcapacités de production, et ceux de la division santé ont diminué de 13% avec la baisse des commandes en Asie.

PRÉVISIONS JUGÉES RÉALISTES

Siemens, dont les activités vont des trains aux turbines, traverse une nouvelle phase de transformation, mise en oeuvre par Joe Kaeser dans le cadre d'un plan stratégique appelé "Vision 2020", qui prévoit le désengagement des activités grand public pour concentrer le groupe sur ses points forts que sont l'électrification, l'automatisation et la numérisation.   Suite...

 
Le président du directoire de Siemens, Joe Kaeser. Le groupe allemand a annoncé mardi une baisse de 4% des bénéfices de ses activités industrielles sur les trois derniers mois de 2014, due principalement aux pressions sur les prix dans ses activités d'électricité et de gaz et à la dégradation de la rentabilité dans la santé. /Photo prise le 27 janvier 2015/REUTERS/Michael Dalder