Wall Street finit en hausse malgré le FMI

mardi 20 janvier 2015 23h26
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en petite hausse mardi, l'espoir de voir les grandes banques centrales accentuer ou prolonger leur soutien à l'économie l'ayant emporté sur la baisse des prévisions de croissance du FMI.

L'indice Dow Jones a gagné 3,66 points, soit 0,02%, à 17.515,23. Le Standard & Poor's-500, plus large, a pris 3,13 points (+0,15%) à 2.022,55 et le Nasdaq Composite a progressé de 20,46 points (+0,44%) à 4.654,85.

Le Fonds monétaire international a annoncé n'attendre désormais que 3,5% de croissance mondiale cette année et 3,7% l'an prochain, soit 0,3 point de moins qu'auparavant dans chacun des deux cas.

Il en a profité pour renouveler son appel au maintien de politiques monétaires accommodantes afin d'éviter la hausse des taux d'intérêt réels, la baisse des cours du pétrole alimentant le risque de déflation.

"Cela augmente à l'évidence la probabilité de voir les banques centrales prendre de nouvelles mesures. L'aspect positif du ralentissement de la croissance mondiale, c'est qu'il est désormais très peu probable que la Réserve fédérale relève ses taux en milieu d'année", explique Paul Nolte, gérant de Kingsview Asset Management.

La Banque centrale européenne (BCE), elle, pourrait annoncer dès jeudi le lancement d'un nouveau programme d'achats d'obligations pour tenter de relancer l'économie de la zone euro.

Le début de la séance avait été plombé par un nouveau repli marqué des valeurs de l'énergie sur fond de baisse continue des cours du pétrole. Le brut léger américain (WTI) a cédé 4,7% sur le Nymex à 46,39 dollars le baril après un plus bas à 45,89 et le Brent a cédé 1,8% à 47,99 dollars.

L'indice S&P de l'énergie a toutefois effacé ses pertes au fil des heures et affichait même en clôture une hausse de 0,1%, grâce aux bonnes performances de certains grands noms du secteur.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE WALL STREET