Baker Hughes supprime 7.000 postes, Halliburton suivra

mardi 20 janvier 2015 16h51
 

par Swetha Gopinath et Shubhankar Chakravorty

(Reuters) - Baker Hughes, le numéro trois mondial des services pétroliers, a annoncé mardi 7.000 suppressions d'emplois en conséquence de la baisse des cours du brut, emboîtant ainsi le pas à Schlumberger qui a fait état il y a quelques jours de 9.000 suppressions de postes.

L'effondrement de près de 60% des prix du pétrole depuis le mois de juin, à leur plus bas niveau depuis cinq ans, a amené de nombreux producteurs à revoir leurs projets d'exploration.

Schlumberger, le leader mondial des services parapétroliers, a annoncé jeudi dernier 9.000 suppressions d'emplois, soit 7% de ses effectifs.

Baker Hughes, en cours de fusion avec son compatriote et numéro deux mondial Halliburton, a précisé que les départs étaient programmés pour le premier trimestre et seraient couverts par une charge de 160 à 185 millions de dollars dans ses comptes de cette période.

Le groupe américain, qui employait 61.100 personnes à la date du 30 septembre, n'exclut pas de fermer certains sites.

Halliburton de son côté n'a pas annoncé de réductions d'effectifs chiffrées mais a provisionné 129 millions de dollars dans ses comptes du quatrième trimestre pour "tempérer l'impact d'une baisse d'activité anticipée", laissant entendre qu'il s'alignera sur ses principaux concurrents.

PRUDENCE POUR 2015   Suite...

 
Baker Hughes, le numéro trois mondial des services pétroliers, a annoncé mardi 7.000 suppressions d'emplois en conséquence de la baisse des cours du brut, emboîtant ainsi le pas à Schlumberger qui a fait état il y a quelques jours de 9.000 suppressions de postes. /Photo prise le 17 novembre 2014/REUTERS/Brendan McDermid