La croissance économique en Chine devrait encore ralentir

lundi 19 janvier 2015 12h08
 

par Sumanta Dey

(Reuters) - Le ralentissement de la croissance de l'économie chinoise va se poursuivre cette année en raison du manque d'élan du crédit, de la chute de l'immobilier et de la faiblesse de la demande globale, montre une enquête Reuters.

La croissance du produit intérieur brut de la Chine devrait s'établir à 7% cette année et tomber à 6,8% en 2016, selon les prévisions médianes de 40 économistes interrogés entre le 15 et le 19 janvier.

Le consensus des économistes sur la croissance au 4e trimestre 2014, dont les chiffres officiels seront publiés mardi, ressort à 7,2% en rythme annuel, le chiffre le plus faible depuis le ralentissement de l'activité qui avait suivi la crise financière de 2008.

L'économie chinoise traverse son ralentissement le plus marqué depuis plusieurs décennies en partie en raison de la volonté des autorités de rééquilibrer le modèle de croissance en faveur de la demande intérieure et au détriment de l'investissement et de l'export.

La chute du marché immobilier, provoquée par un excédent d'offres et un surinvestissement alimenté par la politique de crédit facile mise en place pour atténuer les conséquences de la crise financière, n'était en revanche pas planifiée.

Si le consensus des économistes pour le quatrième trimestre correspond aux chiffres officiels, la croissance économique en moyenne sur l'année ressortira en dessous de l'objectif gouvernemental de 7,5% et au plus bas depuis près d'un quart de siècle.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendent en conséquence à une poursuite de l'assouplissement monétaire par la Banque populaire de Chine (PBoC) avec une réduction de 50 points de base par trimestre du taux des réserves obligatoires jusqu'en octobre afin de soutenir le crédit bancaire.

La PBoC avait réduit son principal taux directeur à 5,6% à la fin de l'année dernière et pourrait l'abaisser à 5,4% au cours du deuxième trimestre, estiment les économistes.   Suite...

 
Reflet d'un immeuble en construction à Pékin. Le ralentissement de la croissance de l'économie chinoise va se poursuivre cette année en raison du manque d'élan du crédit, de la chute de l'immobilier et de la faiblesse de la demande globale, montre une enquête Reuters. La croissance du produit intérieur brut de la Chine devrait s'établir à 7% cette année et tomber à 6,8% en 2016. /Photo prise le 15 décembre 2014/REUTERS/Kim Kyung-Hoon