Net repli des Bourses européennes en début de séance

mercredi 14 janvier 2015 10h03
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en net repli mercredi, affectées comme le reste des marchés mondiaux par les inquiétudes sur la croissance mondiale et son impact sur les cours du pétrole et de l'ensemble des matières premières.

La Banque mondiale a revu en baisse mardi soir ses prévisions de croissance mondiale pour l'année 2015, en raison d'une conjoncture morose dans la zone euro, au Japon et dans certains pays émergents, qui contre-balance l'effet positif de la baisse des cours du pétrole.

Les inquiétudes sur la croissance relèguent momentanément au second plan la perspective que la Banque centrale européenne (BCE) annonce un plan de rachats de dettes souveraines, encore appelé "assouplissement quantitatif" (ou QE) dès la semaine prochaine, qui a entraîné l'euro à son plus bas niveau en neuf ans.

Outre la glissade des cours du pétrole qui se prolonge, le cuivre, considéré comme un baromètre de la demande industrielle mondiale, a chuté de 6,2% mardi à 5.499 dollars/tonne, enfonçant plusieurs niveaux de soutien, ce qui a déclenché un fort courant de ventes automatiques "stop-loss".

À Paris, le CAC 40 perd 1,67% à 4.224,49 points vers 8h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 1% et à Londres, le FTSE 1,53%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 1,37% et le FTSEurofirst 300 de 1,27%.

Tokyo et l'ensemble des marchés asiatiques ont également perdu du terrain, tout comme Wall Street la veille, pénalisée par les ressources de base et l'énergie, alors que débute une nouvelle saison de résultats trimestriels.

Après le producteur d'aluminium Alcoa, qui a donné le coup d'envoi de la saison des résultats,, les investisseurs attendent les résultats des banques JPMorgan Chase et Wells Fargo.

Le secteur des ressources de base pèse lourdement sur la tendance avec une chute de 5,5%, comme le secteur de l'énergie qui perd 2,3%.

Le groupe minier britannique Antofagasta accuse la plus forte baisse de l'indice paneuropéen large Stoxx 600, suivi de Glencore (-8,25%) et Anglo American (-7,2%). ArcelorMittal cède 5,1%, plus forte baisse du CAC 40 dont tous les composants sont dans le rouge, suivi d'EDF (-3,56%), GDF-Suez (-3,2%) et Total (-2,73%).   Suite...

 
Les Bourses européennes ont ouvert en net repli mercredi, affectées comme le reste des marchés mondiaux par les inquiétudes sur la croissance mondiale. À Paris, le CAC 40 perd 1,67% à 4.224,49 points vers 8h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 1% et à Londres, le FTSE 1,53%. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner