January 13, 2015 / 6:23 PM / 3 years ago

La hausse de la production US de pétrole va ralentir, dit l'EIA

2 MINUTES DE LECTURE

Le rythme de hausse de la production pétrolière américaine va ralentir en 2016, la chute des cours du brut venant calmer le boom du pétrole de schiste, selon des prévisions publiées mardi par le gouvernement. Dans ses premières projections pour 2016, l'agence d'information sur l'énergie (EIA) prévoit une augmentation de 200.000 bpj de la production américaine à 9,5 millions de bpj. /Photo prise le 4 décembre 2014/Tom Mihalek

WASHINGTON/NEW YORK (Reuters) - Le rythme de hausse de la production pétrolière américaine va ralentir en 2016, la chute des cours du brut venant calmer le boom du pétrole de schiste, selon des prévisions publiées mardi par le gouvernement.

Dans ses premières projections pour 2016, l'agence d'information sur l'énergie (EIA) prévoit une augmentation de 200.000 bpj de la production américaine à 9,5 millions de bpj, ce qui représenterait sa plus faible progression depuis 2011.

Pour cette année, elle maintient sa prévision d'une hausse de 720.000 bpj à environ 9,3 millions de bpj.

La production attendue de 9,5 millions de bpj en 2016 serait la deuxième plus importante de l'histoire, après celle de 1970, mais la hausse de 200.000 bpj, soit 2,2%, n'en marquerait pas moins une rupture après la forte expansion observée depuis 2011.

A fin 2014, la production était de 9,13 millions de bpj, selon les données de l'EIA.

L'agence estime que les stocks mondiaux de pétrole ont augmenté de près de 0,8 million de bpj en 2014, leur plus forte hausse depuis 2008, et elle s'attend à ce qu'ils s'étoffent encore de 0,9 million de bpj au premier semestre 2015.

Sur les sept derniers mois, les cours du brut se sont effondrés, passant de 115 dollars le baril à moins de 46 dollars mardi. La chute des cours remet en cause la rentabilité de certains gisements de schiste.

L'EIA a par ailleurs relevé de 120.000 bpj sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2015, tablant désormais sur une hausse de 1,0 million de bpj par rapport à 2014.

Dans ses prévisions mensuelles, l'agence anticipe pour 2016 une demande mondiale de 93,42 millions de bpj, en hausse de 1,03 milliard par rapport à sa prévision pour 2015.

Jessica Resnick-Ault à New York, avec Josephine Mason et Catherine Ngai, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below