Deuxième séance de forte hausse à Wall Street

jeudi 8 janvier 2015 23h26
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en forte hausse jeudi pour la deuxième séance consécutive, dans l'anticipation de la poursuite d'une croissance vigoureuse aux Etats-Unis et d'une politique monétaire plus agressive de la Banque centrale européenne.

L'indice Dow Jones a bondi de 323,35 points, soit 1,84%, à 17.907,87 et l'indice plus large Standard & Poor's 500 a pris 36,24 points (1,79%) à 2.062,14. Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, s'est adjugé de son côté 85,72 points (1,84%) à 4.736,19.

Le S&P, indice de référence des gérants américains, a ainsi repris 3% en deux jours après avoir perdu 4,2% sur les cinq séances précédentes, une série négative comme il n'en avait plus connue depuis 13 mois. Cette nouvelle hausse, après celle de 1,16% mardi, lui a permis de repasser au-dessus de sa moyenne mobile sur 50 jours, un niveau technique important qu'il avait enfoncé lundi.

Le Dow et le S&P sont du coup passés en territoire positif depuis le 1er janvier, pour la première fois, avec des gains respectifs de 0,48% et 0,16%.

Les investisseurs ont été rassurés par l'annonce d'une baisse de 4.000 du nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage la semaine dernière. Ce chiffre, même légèrement moins favorable qu'attendu, est de bon augure avant le rapport mensuel sur l'emploi qui sera publié vendredi.

Le marché est resté par ailleurs soutenu par le peu d'empressement de la Réserve fédérale à relever ses taux d'intérêt, comme l'a montré le compte rendu de sa réunion monétaire publié mercredi, et par les spéculations sur le lancement d'un programme d'assouplissement quantitatif dans la zone euro, peut-être dès la prochaine réunion de la banque centrale européenne le 22 janvier.

"Depuis hier, l'attention se porte de nouveau sur des fondamentaux qui, pour les marchés actions, restent positifs", observe Sean Lynch, chez Wells Fargo Investment Institute à Omaha. "La Fed promet d'être patiente et de faire preuve de transparence sur la remontée des taux, et l'économie se porte bien. L'autre facteur est que la BCE va peut-être lancer une action de soutien plus nette dans deux semaines."

Les volumes se sont étoffés avec 7,1 milliards de titres qui ont changé de mains selon BATS Global Markets, à comparer à une moyenne de 6,7 milliards sur les cinq dernières séances.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS