January 8, 2015 / 7:44 AM / 3 years ago

Le recul des ventes hors alimentaire de Marks & Spencer continue

3 MINUTES DE LECTURE

Marks & Spencer a enregistré lors du troisième trimestre de son exercice fiscal (la période de 13 semaines se terminant au 27 décembre) une quatorzième baisse trimestrielle consécutive de ses ventes hors alimentaire, un recul de 5,8% qui a été exacerbé par des problèmes de livraisons de commandes passées en ligne. /Photo d'archives/Andrew Winning

LONDRES (Reuters) - Marks & Spencer (M&S) n'a pas atteint ses objectifs de ventes pour Noël, le distributeur britannique ayant souffert de problèmes de livraisons sur les commandes passées en ligne, ce qui suscite des interrogations sur la stratégie de redressement mise en place par son directeur général, Marc Bolland.

Le premier distributeur britannique d'articles de confection par le chiffre d'affaires a annoncé jeudi que les ventes hors alimentaire des magasins ouverts depuis un an au moins avaient baissé de 5,8% sur une période de 13 semaines au 27 décembre, qui correspond au troisième trimestre de son exercice fiscal 2014-2015.

Il s'agit de la quatorzième baisse trimestrielle consécutive de ses ventes hors alimentaire, une contre-performance que Marks & Spencer attribue aux problèmes de livraisons de commandes passées en ligne.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient un recul des ventes plus limité à 3%, une performance plus faible que celle de ses concurrents Next et John Lewis.

"Jadis principal distributeur britannique, M&S est en train de devenir un second couteau", a déclaré John Ibbotson, directeur du cabinet spécialisé Retail Vision.

"La qualité, le prix et son site de vêtements ne sont tout simplement pas assez bons comparé à la dynamique de Next. M&S est toujours aussi confus sur son marché cible: jeune ou vieux", a-t-il ajouté

Vers 09h30 GMT, l'action M&S perdait 3,23% à 448 pence à la Bourse de Londres, accusant la plus forte baisse de l'indice britannique FTSE-100 et effaçant une partie du gain de 10% obtenu au cours des 13 dernières semaines.

"Nous avons eu un trimestre difficile sur les marchandises hors alimentaire, à cause des conditions inhabituelles pour la saison et d'un rendement insatisfaisant dans notre centre de distribution en ligne", déclaré dans un communiqué Marc Bolland.

Marks & Spencer avait dit en décembre que son nouveau centre de distribution en ligne avait du mal à répondre à la demande à l'approche de Noël, créant un rallongement des délais de livraisons pour les consommateurs.

Les ventes de produits alimentaires ont pour leur part augmenté de 0,1% sur la période alors que le consensus était de +0,9% en la matière.

Sarah Young et Paul Sandle; Benoît Van Overstraeten et Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below