Sainsbury's reste prudent malgré de bonnes ventes de Noël

mercredi 7 janvier 2015 16h16
 

LONDRES (Reuters) - Sainsbury's a annoncé mercredi des performances commerciales supérieures aux attentes pendant les fêtes de fin d'année, ce qui n'a pas empêché le troisième distributeur britannique de perdre des parts de marché au profit des chaînes de magasins discount et de prédire une fin d'exercice difficile.

Le groupe, qui se classe derrière Tesco et Asda (groupe Wal-Mart) en termes de ventes annuelles, fait valoir que la baisse des prix de l'alimentation et une concurrence accrue contrebalancent la reprise économique du pays.

Sainsbury's a accusé un repli de 1,7% de ses ventes, hors essence, à magasins comparables, sur les 14 semaines au 3 janvier correspondant au troisième trimestre de son exercice.

Les analystes avaient anticipé une baisse comprise entre 2,5% et 4,4%. Au deuxième trimestre 2014-2015, les ventes à magasins constants de Sainsbury's avaient déjà reculé de 2,8%.

Les ventes totales du distributeur, toujours hors essence, ont baissé de 0,4% au troisième trimestre, qui inclut la cruciale période des fêtes de fin d'année.

Vers 14h50 GMT, le titre du groupe fondé il y a 145 ans, perd 2,49% à 231,10 livres. Il a chuté de 32,4% l'an dernier.

"Les chiffres de Sainsbury's sont meilleurs que prévu mais je ne suis pas acheteur pour le moment car les prévisions de résultats restent inchangées", dit Jawaid Afsar (Securequity).

Sainsbury's a précisé que les perspectives pour le solde de son exercice 2014-2015 étaient vouées à rester sombres, avec notamment une poursuite de la baisse des prix alimentaires.

"Etant donné les incertitudes de notre environnement de marché, la baisse des prix alimentaires et les rabais que nous avons annoncé cette semaine, nous anticipons à ce stade une évolution de nos ventes constantes du quatrième trimestre similaire à celle enregistrée au premier semestre", souligne le groupe dans un communiqué.   Suite...

 
Les performances commerciales de Sainsbury's ressortent supérieures aux attentes pour son troisième trimestre 2014-2015, ce qui n'a pas empêché le troisième distributeur britannique de prédire une fin d'exercice difficile. Le groupe a enregistré un repli de 1,7% de ses ventes, hors essence, dans ses magasins ouverts depuis au moins un an sur les 14 semaines au 3 janvier. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor