Décembre lugubre pour le marché auto en France, +0,3% en 2014

vendredi 2 janvier 2015 11h37
 

par Gilles Guillaume

:PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont chuté de 6,8% le mois dernier, le deuxième plus faible mois de décembre qu'ait connu le marché depuis la crise de 2008, reflet de l'attentisme des ménages et des entreprises face à une conjoncture économique très incertaine.

Il s'est immatriculé le mois dernier 163.382 voitures neuves en France, selon les chiffres publiés vendredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). En données corrigées des jours ouvrables (CJO), la baisse atteint 11%.

"Le mois de décembre n'a pas été très bon", note François Roudier, porte-parole du CCFA. "C'est la conséquence de la crise de confiance des ménages et des entreprises."

Le rebond des commandes observé en novembre par le CCFA (+4,9%) et en décembre par la Lettre Auto K7 (+15%) ne s'est donc toujours pas matérialisé.

Pour trouver un volume plus faible sur le mois, il faut remonter à décembre 2012 (160.246 voitures) et à décembre 2008 (153.686), lorsque la crise financière mondiale avait donné un violent coup de frein à la demande.

Sur l'ensemble de 2014, les immatriculations de voitures ressortent en légère hausse de 0,3%, alors que le CCFA attendait encore début décembre une progression d'environ 1,5%. Même si la croissance est ténue, le marché parvient toutefois à interrompre une série de quatre années consécutives de baisse.

Avec 1,795 million de voitures immatriculées l'an dernier, la France reste néanmoins toujours proche du 1,79 million de 2013, son plus bas niveau depuis vingt ans.

  Suite...

 
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE