Pour l'ultime séance de 2014, les marchés européens dans le vert

mercredi 31 décembre 2014 17h08
 

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ouvertes mercredi ont terminé la dernière séance de 2014 dans le vert, permettant aux indices d'afficher de modestes gains sur l'ensemble de l'année ou de limiter leurs pertes.

À Paris, le CAC 40 a fini en progression de 27,21 points, soit 0,64% à 4.272,75 points. Le Footsie britannique a gagné 0,29%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a pris 0,33% et le FTSEurofirst 300 0,35%, en attendant la fermeture de quelques places de moindre taille.

A l'exception notable du Dax 30 à Francfort, l'année aura été pratiquement blanche pour les places européennes, qui seront fermées jeudi, comme Wall Street et Tokyo.

Les marchés américains et asiatiques sont en revanche positifs. L'indice CSI300 des grandes capitalisations de Shanghai et Shenzhen a par exemple gagné 51,7% sur l'année et les indices américains devraient finir 2014 sur une hausse à deux chiffres.

Les Bourses de Francfort et de Zurich, fermées mercredi, ont gagné respectivement 2,7% et 9,5% sur l'ensemble de l'année.

En revanche, l'indice FTSE 100 londonien a perdu 2,71%, pénalisé par le recul des valeurs liées au pétrole et au secteur minier.

L'indice vedette de la Bourse de Paris a de son côté fini l'année à peu près où il l'a commencée, le CAC 40 ayant reflué de 0,54% en 2014.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 affiche néanmoins une performance de +3,9% sur l'ensemble de l'année, porté par le sentiment des investisseurs que la Banque centrale européenne s'apprête à annoncer un programme d'assouplissement quantitatif (QE) afin de relancer l'économie de la zone euro. Une telle politique ferait baisser le rendement des obligations, rendant plus attractif les marchés d'actions.

"Notre point de vue est que le QE de la BCE sera annoncé en mars", a déclaré Phoebus Theologites, directeur des investissements chez Steppenwolf Capital. "Malgré les objections en Allemagne, nous considérons que le QE est inévitable."   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES