Les Bourses européennes en baisse à la mi-séance

mardi 30 décembre 2014 13h09
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent dans le rouge à la mi-séance, de nouveau affectées par l'aversion au risque en raison des inquiétudes sur la situation politique en Grèce, de la rechute des valeurs pétrolières et des ajustements de positions des investisseurs à l'approche de la fin de l'année.

À Paris, le CAC 40 abandonnait 35,90 points, soit 0,83% à 4.282,03 points vers 12h50. À Francfort, le Dax reculait de 0,69% et à Londres, le FTSE de 0,87%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perdait 0,58% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,85%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,1% à 0,3%.

Ce mardi est la dernière séance de l'année à Francfort et la séance de mercredi sera écourtée sur Euronext et à Londres.

Sur le front du pétrole, le brut a enregistré un nouveau plus bas de cinq ans et demi à 56,74 dollars le baril à cause des inquiétudes croissantes sur la surabondance de l'offre. Le Brent de mer du Nord perdait 0,12% à 57,82 dollars vers 12h50 et le brut léger américain 0,13% à 53,54 dollars. Leurs cours ont chuté de plus de moitié en six mois.

Conséquence logique, l'énergie accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe (-1,83%), suivie par les télécoms (-1,02%), les ressources de base et les "utilities" qui perdent chacun près de 0,75%.

Les groupes parapétroliers tels que Seadrill, Premier Oil, Genel Energy et Tullow Oil figurent parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600 avec des pertes de 2% à 3%. A Paris, Total et Technip reculent respectivement de 2,22% et 1,06%.

Ailleurs en Europe, le groupe britannique d'habillement Next bondit de 3,14% après avoir fait état mardi d'une hausse de 2,9% de ses ventes entre la fin octobre et Noël.

Dans le domaine macroéconomique, les crédits aux ménages et aux entreprises de la zone euro ont quant à eux continué de se contracter en novembre (-0,9% sur un an), mais à un rythme légèrement ralenti par rapport au mois précédent.   Suite...

 
Les Bourses européennes évoluent dans le rouge à la mi-séance, de nouveau affectées par l'aversion au risque en raison des inquiétudes sur la situation politique en Grèce, de la rechute des valeurs pétrolières et des ajustements de positions des investisseurs à l'approche de la fin de l'année. À Paris, le CAC 40 abandonnait 0,83% vers 12h50. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau