Un C.A. de Thales mardi pour trancher sur la succession du PDG

lundi 22 décembre 2014 21h42
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Thales réunira mardi matin son conseil d'administration pour introniser un duo constitué de l'ex-patron d'EDF Henri Proglio comme président non exécutif et de l'actuel numéro deux de Thales Patrice Caine au poste de directeur général, ont déclaré lundi des sources proches du dossier.

Le conseil d'administration, initialement prévu ce lundi à 18h00 et reporté à 9h30 mardi, devrait ainsi permettre de trancher sur la succession du PDG Jean-Bernard Lévy, un processus freiné par des différends entre l'Etat et Dassault Aviation, les deux actionnaires du groupe.

Plus de deux mois après l'annonce du départ de Jean-Bernard Lévy chez EDF, les discussions avaient de nouveau achoppé lundi, cette fois sur la composition du conseil d'administration, avaient précisé plusieurs sources plus tôt dans la journée.

Le dernier différend en date portait sur l'adaptation de la composition du conseil à la modification de la gouvernance de l'équipementier d'aérospatiale et de défense révélée dès novembre par Reuters.

Pour Patrice Caine, la situation est simple: il devrait prendre le siège du secrétaire général Philippe Logak, nommé fin novembre PDG par intérim pour éviter une vacance du pouvoir lors de la prise de fonction de Jean-Bernard Lévy chez EDF.

C'est sur l'entrée au conseil de Thales d'Henri Proglio, réputé proche de la famille Dassault, que se sont cristallisées les tensions, ont précisé les sources.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a fini par accepter qu'Henri Proglio remplace l'un des cinq administrateurs représentant l'Etat français au sein du conseil, et non pas l'un des quatre de Dassault, ont déclaré deux sources.

L'industriel refusait cette solution, expliquant que cela le placerait en déséquilibre face à l'Etat au sein du conseil de Thales, qui comporte au total 16 membres.   Suite...

 
Le processus de succession à la tête de Thales est à nouveau bloqué, un désaccord entre l'Etat et Dassault Aviation sur la composition du conseil d'administration de l'équipementier d'aérospatiale et de défense menaçant le choix d'un tandem pour remplacer le PDG sortant. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau