Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

lundi 22 décembre 2014 13h17
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée dans le sillage du secteur de l'énergie, qui profite pleinement du rebond des cours pétrole.

A 12h44, l'indice CAC 40 progresse de 0,86% à 4.278,16 points.

* SOITEC (-52,13% à 1 euro) accuse la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant 24,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext après avoir inscrit un plus bas historique à 0,90 euro en début de séance. Le groupe a abaissé ses prévisions de résultats à la suite de l'abandon d'un projet clef de centrale solaire aux Etats-Unis.

* Le SECTEUR EUROPÉEN DE L'ÉNERGIE (+0,97%) figure parmi les plus fortes hausses sectorielles en Europe avec les cours de l'or noir (+0,47% à 61,67 dollars pour le baril de Brent), des investisseurs estimant que les prix du pétrole ont atteint un point bas. En outre, le finlandais Neste Oil (+2,16%) a relevé en forte hausse son objectif de résultat pour l'ensemble de l'année.

TOTAL (+2,23%) est en tête des hausses du CAC 40. TECHNIP s'adjuge 1,16% et MAUREL ET PROM 2,67%.

* Les VALEURS CYCLIQUES et/ou exposées à la CONSOMMATION sont recherchées sur fond d'anticipations de l'annonce en début d'année prochaine d'un programme d'assouplissement quantitatif (QE) de la part de la BCE. Luc Coene, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, a d'ailleurs estimé que l'institution devait commencer à racheter des obligations souveraines pour restaurer la confiance des investisseurs et éloigner le spectre de la déflation dans la zone euro. et   Suite...

 
Le titre Total est en tête des hausses du CAC 40 à la mi-journée, affichant une hausse de 2,23% dans un marché parisien progressant de 0,86% vers 12h45. Le secteur de l'énergie figure parmi les plus fortes hausses sectorielles en Europe avec les cours de l'or noir (+0,47% à 61,67 dollars pour le baril de Brent), des investisseurs estimant que les prix du pétrole ont atteint un point bas. /Photo prise le 19 novembre 2014/REUTERS/Axel Schmidt