Airbus livre son premier A350 et exclut d'abandonner l'A380

lundi 22 décembre 2014 15h22
 

par Tim Hepher et Johanna Decorse

TOULOUSE (Reuters) - Airbus a livré lundi son premier A350 à Qatar Airways et a cherché à mettre un terme aux spéculations sur un éventuel arrêt de la production de l'A380, son très gros-porteur qui peine à trouver de nouveaux clients.

L'avionneur européen s'est dit en phase avec ses objectifs de production pour l'A350, un nouveau long-courrier destiné à concurrencer les bimoteurs 787 et 777 de Boeing.

La livraison de ce premier A350 est intervenue au siège d'Airbus à Toulouse avec dix jours de retard, Qatar Airways ayant invoqué des problèmes de dernière minute avec l'un des fournisseurs d'équipements.

L'arrivée de l'A350, développé pour un coût de 11 milliards d'euros, coïncide avec la baisse des ventes de quadrimoteurs comme le Boeing 747 et l'A380, le plus gros avion du monde avec 525 sièges.

Le directeur financier d'Airbus Group, Harald Wilhelm, avait inquiété le marché en laissant supposer que le programme pourrait être abandonné, lors d'un forum d'investisseurs à Londres le 10 décembre.

Le marché est orienté vers les grands avions et l'idée même qu'Airbus ou sa maison-mère Airbus Group puissent abandonner le programme de l'A380 est insensée, a souligné lundi le président exécutif de l'avionneur européen, Fabrice Brégier.

LA FIERTÉ DE LOUIS GALLOIS   Suite...

 
Akbar al Baker, PDG de Qatar Airways, devant le premier A350 livré par Airbus à la compagnie aérienne du Golfe, qui  est son premier client pour ce nouveau long-courrier. /Photo prise le 22 décembre 2014/REUTERS/Régis Duvignau