Wall Street finit en hausse modérée, portée par le pétrole

vendredi 19 décembre 2014 22h22
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse modeste vendredi, poursuivant néanmoins ainsi sa vive remontée entamée mercredi, à la faveur de la bonne tenue des valeurs énergétiques dans un contexte de rebond des cours du brut.

L'indice Dow Jones a gagné 0,51%, soit 26,65 points, à 17.804,80 points. Le S&P-500, plus large, a pris 9,42 points, soit 0,46%, à 2.070,65 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 16,98 points (+0,36%) à 4.765,38 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a pris 3%, le S&P 3,4%, meilleure performance en deux mois, et le Nasdaq 2,4%, ce qui veut dire que les trois indices ont quasiment effacé la totalité des pertes accusées la semaine précédente en raison de la chute du compartiment énergétique.

A une dizaine de jours de la fin de l'année, le Dow Jones affiche à ce stade de 2014 une hausse de près de 8%, le S&P-500 un gain de 12,5% et le Nasdaq un bond de 14,5%.

Sur les trois dernières séances, le S&P a rebondi de 5%, un élan initié par la Réserve fédérale, qui a clairement laissé entendre mercredi qu'elle ouvrait la porte à une hausse des taux d'intérêt la semaine prochaine.

La modification du message de la banque centrale américaine a permis de dissiper certains doutes sur le calendrier du durcissement monétaire. La Fed a également rassuré les investisseurs en se montrant résolument optimiste dans les capacités de croissance de l'économie des Etats-Unis malgré une conjoncture mondiale peu porteuse.

Même si les cours du pétrole restent divisés par près de deux depuis un pic atteint en juin, ils ont rebondi de quelque 5% ce vendredi, ce qui, sans surprise, a permis à l'indice S&P de l'énergie d'enregistrer une hausse de plus de 3%, signant ainsi la progression sectorielle la plus marquée.

Depuis le début de l'année, cet indice reste cependant en recul de quelque 8,5%.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS