Euro et pétrole au secours de l'économie française début 2015

jeudi 18 décembre 2014 23h24
 

par Yann Le Guernigou

PARIS (Reuters) - L'économie française devrait retrouver un peu d'allant en 2015 sous l'effet de la baisse de l'euro et du pétrole, mais insuffisamment toutefois pour enrayer à ce stade la progression du chômage, prédit l'Insee.

La forte atténuation de la consolidation budgétaire en zone euro jouera aussi positivement de même que deux facteurs propres à la France: une stabilisation, à défaut d'un véritable rebond, de l'activité dans le logement après deux années catastrophiques et une hausse des marges des entreprises grâce aux baisses de charges et de fiscalité.

Dans une note de conjoncture publiée jeudi, l'Insee anticipe des hausses de 0,3% du produit intérieur brut au premier comme au deuxième trimestres 2015.

Il confirme dans le même temps sa prévision de croissance de 0,1% pour le quatrième trimestre 2014, un net ralentissement par rapport au +0,3% de la période juillet-septembre, ce qui permettrait d'enregistrer sur l'ensemble de 2014 une croissance moyenne de 0,4% analogue à celle de 2013 et au niveau des dernières attentes du gouvernement.

Sur ces bases, au 30 juin prochain, qui constitue l'horizon de prévision de l'Insee, l'acquis de croissance pour l'ensemble de 2015, à savoir l'évolution du PIB en cas de stagnation sur le reste de l'année, s'élèverait à 0,7%.

A ce niveau, une stabilisation à 0,3% du rythme de croissance trimestrielle sur les six derniers mois de 2015 suffirait à valider le scénario de hausse de 1,0% du PIB retenu par le gouvernement dans sa loi de finances.

Le ministre des Finances estime dans un communiqué que la nouvelle prévision "conforte" le scénario de croissance retenu par le gouvernement français.

Michel Sapin se félicite que la politique mise en oeuvre ait contribué à créer un climat plus favorable à l'activité, tout en notant que "la croissance en France dépendra aussi de la croissance en Europe" et en appelant les Etats européens à assurer "les conditions d'un retour durable à la croissance".   Suite...

 
L'économie française devrait retrouver un peu d'allant en 2015 sous l'effet de la baisse de l'euro et du pétrole, mais insuffisamment toutefois pour enrayer à ce stade la progression du chômage, selon l'Insee. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer