La prise d'otages se poursuit à Sydney

lundi 15 décembre 2014 13h17
 

par Matt Siegel et Jane Wardell

SYDNEY (Reuters) - Une prise d'otages est toujours en cours lundi en début de soirée dans un café du centre de Sydney, la plus grande ville d'Australie, où un homme agissant apparemment seul a fait brandir un drapeau noir portant des inscriptions blanches en arabe.

Les négociateurs de la police sont en contact avec lui mais les autorités n'ont fait aucun commentaire sur ces exigences ni sur ces motivations.

D'après des médias australiens, qui s'appuient notamment sur des messages postés sur les réseaux sociaux, l'homme exigerait de s'entretenir directement avec le Premier ministre, Tony Abbott.

Il aurait également affirmé avoir dissimulé deux bombes dans Sydney mais la police affirme que l'incident est "contenu en un seul lieu".

La prise d'otages a débuté vers 09h45 (dimanche 22h45 GMT) dans le café Lindt, sur Martin Place. Elle se poursuivait alors que la nuit est tombée.

Cinq otages, trois hommes puis deux employées de l'établissement, ont pu quitter les lieux. On ignore s'ils se sont enfuis ou s'ils ont été relâchés. Les policiers les interrogent.

"Notre méthode est de résoudre cette crise aussi pacifiquement que possible. La priorité est d'assurer la sécurité de toutes les personnes concernées", a dit la commissaire adjointe de la police de Sydney, Catherine Burn.

Le quartier, où se trouvent aussi le siège de la banque centrale australienne et des banques commerciales, a été bouclé et des unités d'intervention sont en place. Plusieurs bâtiments, dont l'Opéra de Sydney et le consulat des Etats-Unis, situés non loin, ont été évacués.   Suite...

 
Une des otages ayant réussi à sortir du café Lindt, dans le centre de Sydney, où un homme armé retient un nombre indéterminé de captifs. Un drapeau noir avec des inscriptions blanches en arabe à la fenêtre fait craindre une attaque de sympathisants islamistes. /Photo prise le 15 décembre 2014/REUTERS/Jason Reed