L'Opep estime pouvoir faire face à la chute des cours du brut

dimanche 14 décembre 2014 16h29
 

par William Maclean

DUBAI (Reuters) - L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) peut faire face à la chute des cours de pétrole observée depuis des mois et donc maintenir sa production inchangée, a déclaré dimanche le secrétaire général de l'Opep, estimant que la faiblesse du marché ne reflétait pas les fondamentaux.

S'exprimant lors d'une conférence à Dubaï, Abdullah al Badri est revenu sur la décision, prise fin novembre par l'Opep, de ne pas baisser sa production malgré le plongeon de l'or noir.

"Nous avons alors convenu qu'il était important de continuer la production (à ses niveaux actuels) pour la (...) période à venir. La décision a été le fruit d'un consensus de tous les ministres. Elle a été prise. Nous n'en dévierons pas", a-t-il dit.

La décision de l'Opep de laisser sa production inchangée, annoncée le 27 novembre, avait entraîné ce jour là une baisse de 6,65% du cours du Brent.

Depuis le début de l'année, il a perdu quelque 45% en raison surtout d'un déséquilibre jugé croissance entre une offre abondante, alimentée par le boom du gaz de schiste en Amérique du Nord, et une demande mondiale atone, du fait surtout d'une conjoncture déprimée dans la zone euro et du ralentissement économique à l'oeuvre en Chine.

Ce plongeon de l'or noir pèse lourdement depuis quelques semaines sur les valeurs énergétiques et les devises exposées aux exportations de pétrole.

De manière générale, le recul du pétrole, ainsi que celui des matières premières, a ôté les investisseurs le goût du risque dans le sens ou ces évolutions sont considérées comme symptomatiques du ralentissement économique mondial.

L'accélération de la chute des cours s'est précipitée ces dernières semaines, à la suite de la décision de l'Arabie saoudite de baisser ses prix pour protéger ses parts de marché ou encore des propos de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui voit les cours encore baisser en 2015.   Suite...

 
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole peut faire face à la chute des cours de pétrole observée depuis des mois et donc maintenir sa production inchangée, a déclaré dimanche le secrétaire général de l'Opep, Abdullah al Badri, estimant que la faiblesse du marché ne reflétait pas les fondamentaux. /Photo prise le 3 décembre 2014/REUTERS/Ismail Zitouny