Le gouvernement aurait renoncé à ouvrir le capital de la FDJ

dimanche 7 décembre 2014 17h54
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a renoncé à ouvrir le capital de la Française des Jeux (FDJ), contrôlée à 72% par l'Etat, croit savoir le Journal du Dimanche (JDD).

Selon des informations publiées il y a quelques semaines dans la presse, le gouvernement envisageait une réduction de la participation de l'Etat à la FDJ dans le cadre de sa politique de désendettement et d'investissement.

Interrogé à ce sujet par Le Monde, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, avait cependant répondu le 15 novembre : "Nous allons commencer par d'autres entreprises comme les aéroports régionaux ou encore des sociétés où l'Etat dispose de droits de vote doubles."

Le ministère de l'Economie et l'Agence des participations de l'Etat n'étaient pas joignables dans l'immédiat, dimanche, pour commenter l'information du JDD.

(Emmanuel Jarry)

 
Le gouvernement a renoncé à ouvrir le capital de la Française des Jeux (FDJ), contrôlée à 72% par l'Etat, selon le Journal du Dimanche. Il y a quelques semaines, des informations de presse rapportaient que le gouvernement envisageait une réduction de la participation de l'Etat à la FDJ dans le cadre de sa politique de désendettement et d'investissement. /Photo d'archives/REUTERS