6 novembre 2014 / 17:03 / il y a 3 ans

La météo pénalise le CA d'EDF sur 9 mois, objectifs confirmés

EDF, qui a enregistré une baisse organique de 1,3% de son chiffre d'affaires au titre des neuf premiers mois de l'année en raison de conditions climatiques défavorables en Europe, a confirmé ses objectifs 2014. /Photo prise le 21 octobre 2014/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - EDF a publié jeudi un chiffre d'affaires en baisse organique de 1,3% au titre des neuf premiers mois de 2014, en raison de conditions climatiques défavorables en Europe, et a confirmé ses objectifs.

L'électricien public vise toujours pour 2014 un résultat brut d'exploitation (Ebitda) en croissance organique d'au moins 3% en excluant sa filiale italienne Edison.

Il a redit son ambition de générer un flux de trésorerie (cash-flow) positif en 2018 après dividendes (en excluant le projet de compteur électrique "intelligent" Linky), annonçant toutefois une "mise à jour" du plan permettant l'atteinte de cet objectif pour prendre en compte "les évolutions réglementaires et économiques".

Les ventes d'EDF ont atteint 52,3 milliards d'euros à fin septembre (+0,4%), un chiffre qui inclut en France un complément de facturation de 908 millions lié à la révision de la grille tarifaire de 2012.

La production nucléaire du groupe en France a progressé de 2,5% à 305,1 térawatts/heure (TWh), grâce à une meilleure maîtrise des arrêts programmés, EDF prévoyant désormais d'atteindre le haut de la fourchette de 410 à 415 TWh visée pour 2014.

Les tarifs réglementés de l'électricité en France ont augmenté de 2,5% pour les particuliers le 1er novembre en vertu d'une nouvelle formule de calcul.

Le gouvernement a en outre annoncé mardi que le prix auquel EDF doit revendre à ses concurrents une partie de son électricité d'origine nucléaire (Arenh) n'augmenterait pas le 1er janvier 2015 et resterait donc maintenu à 42 euros par mégawatt/heure (MWh) dans l'attente d'une réforme de son mode de calcul.

Le groupe, détenu à 84,5% par l'Etat français, a convoqué ses actionnaires en assemblée générale le 21 novembre pour valider la nouvelle composition de son conseil d'administration après la désignation de Jean-Bernard Lévy au poste de PDG pour succéder à Henri Proglio.

L'action EDF a clôturé jeudi sur un cours de 22,935 euros, accusant une baisse de 10,7% depuis le début de l'année après un bond de 83,7% en 2013.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below