Commerzbank triple son bénéfice net au 3e trimestre

jeudi 6 novembre 2014 10h32
 

par Arno Schuetze

FRANCFORT (Reuters) - Commerzbank a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au titre du troisième trimestre à 225 millions d'euros, grâce à une forte baisse de ses créances douteuses, mais a averti qu'elle risquait de devoir payer une lourde amende aux Etats-Unis où elle est accusée d'avoir contourné l'embargo visant l'Iran et d'autres pays.

La deuxième banque allemande a battu le consensus des analystes, qui s'attendaient en moyenne à un bénéfice net de 192 millions d'euros, grâce à une amélioration tant dans la banque de détail que dans la banque d'investissement.

Elle a confirmé sa prévision d'une amélioration significative des résultats sur l'ensemble de 2014.

L'action Commerzbank a ouvert en hausse de 2,7% à la Bourse de Francfort, signant la plus forte hausse de l'indice Dax dans les premiers échanges en réaction à ces résultats qui confirment le redressement de la banque, recapitalisée par le gouvernement à hauteur de 18 milliards d'euros pendant la crise financière.

En milieu de matinée, le titre effaçait cependant ses gains, dans l'attente comme les autre valeurs bancaires de la zone euro des annonces du comité de politique monétaire de la Banque centrale européenne en début d'après-midi.

Commerzbank, que certains analystes voyaient rater les tests de résistance organisés par la BCE, a précisé que son ratio de fonds propres (core tier one) était ressorti à 9,6% selon les critères les plus rigoureux des nouvelles règles bancaires, bien au-dessus du minimum de 7% requis pour 2019.

La division spécialisée sur le Mittelstand, ces entreprises de taille intermédiaire qui sont l'épine dorsale du système productif allemand, a enregistré une hausse de 4% de son résultat opérationnel, le net recul des provisions pour créances douteuses compensant la faiblesse de la demande de crédit.

Le bénéfice opérationnel de la banque de détail, objet de l'essentiel des efforts de restructuration, a triplé.   Suite...

 
Accusée d'avoir contourné l'embargo visant l'Iran et d'autres pays, Commerzbank avertit qu'elle risque de devoir payer une lourde amende aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender