Boeing réfléchit à un nouvel avion pour remplacer le 737 en 2030

mercredi 5 novembre 2014 19h48
 

ABOU DHABI (Reuters) - Boeing travaille sur un projet de nouvel avion, avec de nouveaux moteurs et probablement une structure composite, pour remplacer son 737 Max à l'horizon de 2030, a déclaré mercredi le directeur général de l'avionneur américain.

Le nouvel appareil ressemblera par sa forme à son devancier mais sera un peu plus large, a précisé Jim McNerney lors d'un sommet sur l'innovation à Abou Dhabi.

"D'ici 2030 nous aurons un nouvel avion", a-t-il dit en jugeant "assez probable" une structure composite comme celle du 787 Dreamliner, le dernier né de la gamme de Boeing.

"Il sera un peu plus gros, il y aura de nouveaux moteurs mais la forme actuelle des avions ne changera pas beaucoup", a ajouté le patron de Boeing.

Avec leurs quelque 150-160 places en configuration standard, le Boeing 737 et son concurrent l'Airbus A320 sont les avions les plus vendus au monde, formant l'ossature des flottes court-courriers à travers le monde.

Mais l'avionneur chinois Comac annonce un concurrent, le C919, pour la fin 2015 et le russe MS-21 tout comme le CSeries du canadien Bombardier visent aussi une part du gâteau.

Pour Jim McNerney, il faut songer à remplacer le 737 Max pourtant tout récent "car tous les nouveaux entrants veulent faire quelque chose comme le Max."

Boeing a près d'un siècle d'expérience dans l'aviation et "la concurrence sur la seule base des coûts serait difficile", a-t-il admis. "L'innovation est la seule réponse, il n'y a pas d'autre solution."

Confronté au début des années 2010 à la concurrence de la version modernisée de l'A320, Boeing avait un temps envisagé de concevoir un nouvel appareil pour succéder au 737 mais s'est finalement résolu à moderniser son best-seller introduit en 1968.   Suite...

 
Boeing travaille sur un projet de nouvel avion, avec de nouveaux moteurs et probablement une structure composite, pour remplacer son 737 Max à l'horizon de 2030, a déclaré mercredi le directeur général de l'avionneur américain Jim McNerney. /Photo d'archives/REUTERS/Vivek Prakash