Résultats de CNP en hausse, scénario Groupama jugé improbable

mercredi 5 novembre 2014 13h10
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - CNP Assurances, qui a dégagé des résultats en hausse sur neuf mois, portés par une solide dynamique de ses activités d'épargne en France, a indiqué mercredi n'avoir reçu aucune proposition de rapprochement de la part de Groupama.

Alors que Les Echos prêtent à l'assureur mutualiste des visées sur CNP, un tel scénario semble fort peu probable, compte tenu de la structure capitalistique de CNP.

"Nous n'avons été saisis d'aucune proposition (...) Ce n'est pas la première année (...) cela arrive généralement à l'approche des comptes", a déclaré Antoine Lissowski, directeur général adjoint de CNP Assurances, faisant référence aux articles de presse évoquant un tel rapprochement, notamment dans les activités d'assurance-vie des deux groupes.

Le spécialiste français de l'assurance-vie vient de signer le protocole d'accord sur son partenariat dans la prévoyance avec le groupe BPCE (Banque populaire-Caisse d'épargne).

Il est détenu à 40,8% par la Caisse des dépôts (CDC), à 18% par BPCE, à 18% également par La Banque postale et à 1,1% par l'Etat.

Ses trois grands actionnaires historiques ne sont pas vendeurs et la chaîne de commandement de ses destinées remonte à l'Elysée, souligne un analyste qui a souhaité garder l'anonymat.

"Un rapprochement avec Groupama relève largement de la politique-fiction, par lequel il parviendrait à convaincre les plus hautes autorités de l'Etat de modifier un schéma complexe", note-t-il.

La CDC a déjà dit, dans le passé, que CNP était une filiale stratégique, BPCE s'est engagé sur le long terme et La Banque postale ne cache pas son souhait de se renforcer ou du moins de rester au même niveau que BPCE.   Suite...