Alstom dévoile ses projets pour le rail, la vente à GE progresse

mercredi 5 novembre 2014 10h26
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Alstom a annoncé mercredi une amélioration de ses marges dans le Transport au premier semestre de son exercice 2014-2015 et a dévoilé ses perspectives une fois qu'il se sera recentré sur cette branche.

Le spécialiste des équipements électriques et ferroviaires, dont le pôle Energie est en cours de vente à l'américain General Electric pour 12,35 milliards d'euros, a également annoncé la convocation d'une assemblée générale de ses actionnaires le 19 décembre pour approuver cette opération, dont le bouclage est prévu au deuxième trimestre 2015.

Dans le ferroviaire, complété par des coentreprises dans l'énergie qu'il formera avec GE, Alstom vise pour le moyen terme un chiffre d'affaires en croissance de plus de 5% par an à périmètre et taux de change constants et indique que sa marge opérationnelle devrait "s'améliorer graduellement dans la fourchette de 5%-7%".

Son flux de trésorerie disponible, qui traduit la trésorerie générée ou utilisée par l'exploitation, est pour sa part attendu "en ligne avec le résultat net avant la contribution des activités Energie, avec une volatilité possible sur de courtes périodes".

La future situation de bilan du groupe et le niveau de cash reversé aux actionnaires à travers l'opération avec GE seront annoncés lors de la publication d'un rapport du conseil d'administration en vue de l'assemblée générale.

"(Le Transport ferroviaire) est un marché dans lequel les opportunités de croissance nous paraissent exister dans l'ensemble des régions pour autant qu'on se dote des moyens nécessaires pour les saisir", a déclaré le PDG, Patrick Kron.

Alstom est prêt à participer à la consolidation du secteur si des occasions intéressantes se présentent mais sa stratégie repose avant tout sur la croissance organique de ses activités, a-t-il également rappelé lors d'une conférence téléphonique.

  Suite...

 
Le gouvernement français a donné son feu vert mercredi à l'américain General Electric pour son projet de rachat de 12,4 milliards d'euros de l'essentiel des activités d'Alstom dans le secteur de l'énergie. /Photo prise le 27 avril 2014/REUTERS/Vincent Kessler