Les Bourses européennes reculent, Mario Draghi remis en cause

mardi 4 novembre 2014 18h14
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mardi nettement dans le rouge, la révision à la baisse des perspectives de croissance livrées par la Commission européenne ayant éloigné les investisseurs des actions.

Une forte baisse des cours du brut a plus particulièrement pesé sur les valeurs énergétiques.

Les traders ont également évoqué des sources proches de la Banque centrale européenne selon lesquelles des membres de la BCE envisagent d'interpeller mercredi le président de l'institut d'émission, Mario Draghi, sur son style de management et sa communication.

Les banquiers centraux, qui devraient demander à Mario Draghi d'agir de manière plus collégiale, lui reprochent en particulier d'avoir fixé un objectif pour le bilan de la BCE tout de suite après une réunion ayant explicitement indiqué qu'il ne fallait pas rendre de chiffres publics, selon ces sources.

Wall Street est également en territoire négatif à la mi-séance, entraînée elle aussi par les valeurs énergétiques. Des statistiques sans grand relief contribuent également à persuader les investisseurs américain de marquer une pause après le "rally" de la semaine passée.

Pour ce qui concerne l'Europe, l'économie de la zone euro restera à la peine une année de plus, estime l'exécutif européen, lequel a abaissé ses prévisions de croissance et d'inflation 2014 et 2015 pour la région, le report de la reprise résultant principalement de la dégradation de la situation de la France et de l'Italie.

À Paris, le CAC 40 a perdu 1,52% (63,84 points) à 4.130,19 points. Le Footsie britannique a reculé de 0,52% et le Dax allemand 0,92%. Les indices européens EuroStoxx 50 et FTSEurofirst 300 ont abandonné respectivement 1,56% et 1%.

"Une nouvelle année de croissance en dessous de la moyenne l'an prochain, voilà qui ne va pas plaire aux marchés parce que les investisseurs parient sur un redressement des résultats des entreprises et ça risque de tomber à l'eau dans un tel contexte", explique Gerhard Schwarz (Baader Bank).

De fait, les résultats de sociétés ont été un élément de soutien du marché ces derniers temps. A mi-chemin de la "saison" des résultats en Europe, 65% des sociétés ont atteint ou battu le consensus, la proportion étant de 57% lorsqu'on parle du chiffre d'affaires, selon des données de Thomson Reuters StarMine.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES