Publicis va racheter l'américain Sapient

lundi 3 novembre 2014 16h50
 

par Gwénaëlle Barzic et Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Publicis a dévoilé lundi un projet de rachat de l'américain Sapient pour 3,7 milliards de dollars dans le but d'accélérer sa transition vers le numérique après son projet de mariage avorté avec le concurrent Omnicom.

Faute d'avoir pu devenir le nouveau géant de la publicité capable de tenir tête aux nouveaux géants mondiaux Facebook, Google et autres, le français change son fusil d'épaule en élargissant la palette de son offre.

Le numéro trois mondial de la publicité fait le pari que la forte implantation de Sapient sur le dynamique marché américain et ses compétences en matière de technologie et de conseil, épaulées par une équipe de 8.500 ingénieurs en Inde, lui permettront de faire la différence dans un secteur où nouvelles technologies et "big data" occupent une place croissante.

En intégrant Sapient, qui compte parmi ses clients Coca-Cola, Unilever et Staples, Publicis prévoit d'atteindre dès 2015, avec trois ans d'avance, son objectif de réaliser 50% de ses revenus dans le digital.

"Cette opération donne à Publicis l'accès à de nouveaux marchés et à de nouvelles sources de revenus", a souligné le président du directoire de Publicis Maurice Lévy qui a dit convoiter le "joyau" Sapient depuis 2011.

Publicis prévoit de débourser 25 dollars par action pour mettre la main sur la société basée à Boston, l'une des dernières grandes agences publicitaires indépendantes dans le numérique, offrant une prime de 44% sur le dernier cours.

L'action de Sapient avait cependant flambé de 20% en Bourse la semaine dernière dans des volumes nettement supérieurs à la normale, ce qui porte la prime à 77% par rapport au cours de clôture de Sapient le 24 octobre.

A Paris, l'action Publicis signe l'une des plus fortes baisses du CAC 40, perdant à 16h00 2,26% à 54,02 euros.   Suite...

 
Maurice Lévy, président du directoire de Publicis. Le groupe français annonce un projet d'acquisition du spécialiste américain de la publicité en ligne Sapient, pour 3,7 milliards de dollars (trois milliards d'euros environ).  /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes