Barclays met des fonds en réserve pour d'éventuelles amendes

jeudi 30 octobre 2014 10h54
 

par Steve Slater

LONDRES (Reuters) - Barclays a passé 500 millions de livres (634 millions d'euros) de provisions pour régler les amendes éventuelles liées à une manipulation du marché des changes, faisant passer au second plan la hausse de son bénéfice trimestriel, porté par une amélioration dans la banque de détail et une baisse des coûts.

La banque britannique a fait état jeudi d'un bénéfice imposable ajusté de 1,59 milliard de livres, en hausse de 15%.

Les 500 millions de livres mis de côté sont "à mettre en relation avec les investigations en cours sur le marché des changes de la part de certaines autorités réglementaires".

Barclays est l'une des six banques qui discutent avec les régulateurs britanniques d'un règlement concerté d'une affaire de manipulation présumée du marché des changes, ont dit des sources. Les six banques devraient verser environ 1,5 milliard de livres à la Financial Conduct Authority (FCA), peut-être mi-novembre. Certains régulateurs américains cherchent aussi à mettre au point un règlement à l'amiable, précise une source.

JPMorgan, UBS et Deutsche Bank ont également passé d'importantes provisions au troisième trimestre pour couvrir d'éventuelles sanctions liées au marché des changes. Royal Bank of Scotland et HSBC devraient les imiter lors de la publication de leurs résultats prévus, respectivement, vendredi et lundi.

L'action Barclays progresse de 0,95% à 222,60 pence vers 9h30 GMT, surperformant l'indice des valeurs bancaires en Europe (-1%), les analystes financiers soulignant les bonnes performances de la banque de détail et de la filiale cartes de crédit Barclaycard.

RÉDUCTIONS DE COÛTS   Suite...

 
Barclays, qui a vu son bénéfice augmenter au troisième trimestre, a mis en réserve 500 millions de livres (634 millions d'euros) pour régler les amendes éventuelles liées à une manipulation du marché des changes. /Photo prise le 30 octobre 2014/REUTERS/Toby Melville