Le bénéfice trimestriel d'UBS en forte hausse malgré des provisions

mardi 28 octobre 2014 10h37
 

ZURICH (Reuters) - UBS, la principale banque suisse, a annoncé mardi avoir provisionné 1,8 milliard de francs suisses (1,5 milliard d'euros) supplémentaires au troisième trimestre pour le règlement de litiges alors qu'elle est en discussion avec les autorités judiciaires américaines en vue d'un règlement amiable dans l'enquête sur une manipulation présumée du marché des changes.

Même en comprenant cette charge, le bénéfice net du troisième trimestre ressort à 762 millions de francs, en hausse de 32% sur un an, aidé par un crédit d'impôt de 1,3 milliard.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un résultat de 737 millions.

Après ces résultats, l'action UBS s'adjuge 3,56% à 15,98 francs sur le marché suisse vers 10h30, la plus forte hausse de l'indice SMI qui s'octroie 1,3%.

Les autorités judiciaires et réglementaires de plusieurs pays enquêtent actuellement sur une possible collusion entre des traders de grandes banques pour manipuler le marché des changes, le plus important et le moins régulé des marchés financiers.

"Aucun accord n'a été conclu sur la forme d'une règlement avec les divisions antitrust et de lutte contre la criminalité du Département de la Justice, a dit la banque dans son rapport trimestriel.

"Il est possible que d'autres autorités chargées d'enquêter puissent chercher à débuter des discussions sur un éventuel règlement dans un futur proche", ajoute-t-elle.

Dans un communiqué, le directeur général Sergio Ermotti a souligné la bonne performance opérationnelle des différentes divisions tout en ajoutant : "dans le même temps, nous continuons à faire face activement aux questions relatives aux litiges et réglementaires".

Le mois dernier, UBS avait dit se préparer à de nouvelles amendes dans le cadre des différentes enquêtes visant plusieurs banques pour manipulation présumée sur le marché des changes   Suite...

 
UBS, la principale banque suisse, a dégagé au troisième trimestre un bénéfice en forte hausse et meilleur que prévu malgré une provision de 1,8 milliard de francs suisses (1,5 milliard d'euros) pour le règlement de litiges. /Photo prise le 29 juillet 2014/REUTERS/Arnd Wiegmann