Bons résultats des banques allemandes aux tests européens

dimanche 26 octobre 2014 17h27
 

par Arno Schuetze et Jonathan Gould

FRANCFORT (Reuters) - Les banques allemandes affichent des résultats meilleurs qu'attendu aux examens approfondis des autorités européennes puisqu'aucune d'elles n'a besoin de lever des capitaux, mais le secteur est encore loin d'avoir rétabli sa rentabilité et achevé sa réforme, ont déclaré dimanche plusieurs responsables politiques et financiers.

Alors que l'Allemagne est régulièrement critiquée pour la fragmentation de son secteur financier et la faiblesse de certaines de ses banques, un seul établissement n'a pas réussi l'examen européen et le secteur dans son ensemble est légèrement au-dessus de la moyenne de la zone euro, montrent les résultats publiés par la Banque centrale européenne (BCE).

"Les banques allemandes ont démontré qu'elles étaient assez solides pour supporter même un stress important mais elles doivent améliorer leur rentabilité afin de passer en tête la ligne d'arrivée", a déclaré à la presse Andreas Dombret, membre du directoire de la Bundesbank en charge de la régulation.

Dans le scénario "stressé" des tests de résistance, les banques allemandes affichent un ratio de fonds propres durs moyen de 9,1%, contre 8,4% en moyenne pour l'ensemble de la zone euro.

Münchener Hypo est la seule des 25 banques allemandes concernées par cet examen à l'avoir raté sur la base des comptes à fin 2013 mais elle a levé depuis 415 millions d'euros de capitaux pour combler son déficit de fonds propres.

Même HSH Nordbank, qui avait elle-même émis des doutes sur sa capacité à réussir les tests, a dépassé le ratio de fonds propres minimum de 5,5% dans le scénario le plus exigeant, affichant un résultat de 6,1%, grâce principalement à des garanties publiques.

HSH SOLVABLE, PAS FORCÉMENT VIABLE   Suite...

 
La présidente du superviseur bancaire allemand (Bafin), Elke Koenig a déclaré que l'examen de la solidité des banques européennes conduit sous l'égide de la Banque centrale européenne montrait que les établissements allemands sont en très bonne santé, ce qui devrait dissiper les doutes récurrents sur la santé du secteur bancaire allemand. /Photo prise le 5 février 2013/REUTERS/Ina Fassbender