Arkema offre 1,74 milliard d'euros à Total pour sess adhésifs

vendredi 19 septembre 2014 11h29
 

PARIS (Reuters) - Arkema a annoncé vendredi un projet de rachat de Bostik, filiale de Total spécialisée dans les adhésifs, dans le cadre d'une offre qui valorise la société à 1,74 milliard d'euros.

Dans un communiqué distinct, Total précise avoir accordé une période de négociations exclusives à Arkema afin de mener à bien cette transaction.

L'opération, qui se ferait pour un montant représentant onze fois le résultat brut d'exploitation (Ebitda) de Bostik estimé pour cette année, aurait un effet relutif sur le cash d'Arkema dès la première année et sur son bénéfice net par action dès la deuxième année.

Elle serait financé par une augmentation de capital d'environ 350 millions d'euros, une émission de titres hybrides comprise entre 600 et 700 millions et une émission obligataire senior pour le solde entre 500 et 600 millions.

Le rachat de Bostik, numéro trois mondial des adhésifs, permettrait à Arkema de réaliser sa plus grande acquisition afin de se renforcer dans la chimie de spécialités et de poursuivre le développement de son pôle Matériaux Haute Performance.

Le groupe, qui espère boucler l'opération au cours des prochains mois, réaliserait un chiffre d'affaires proforma d'environ 7,6 milliards d'euros (contre 6,1 milliards en 2013) et emploierait environ 19.000 personnes (contre 14.000).

La transaction s'accompagnera d'un renforcement du programme de cessions d'activités non stratégiques d'Arkema, relevé de 200 à 700 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à trois ans, le groupe relevant également son objectif 2017 d'Ebitda, de 1,28 à 1,31 milliard.

Arkema souhaite améliorer la marge d'Ebitda de Bostik, avec l'objectif à terme d'atteindre la moyenne du secteur des adhésifs - entre 14 et 15% - contre 10,3% aujourd'hui, grâce notamment aux synergies identifiées.

L'action Arkema se repliait de 0,88% à 57,31 euros vers 10h45 pendant que Total gagnait 0,11% à 50,05 euros.   Suite...