CORR-Les marchés européens finissent en hausse, suite du rebond

jeudi 18 septembre 2014 18h22
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - (Lire 82,6 milliards d'euros et non 92,6 milliards pour les TLTRO)

Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, poursuivant leur rebond entamé la veille, soutenues par l'engagement de la Réserve fédérale américaine à maintenir ses taux bas pendant une "durée considérable".

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,75%, soit 33,29 points, à 4.464,70 points. Le Dax allemand a grimpé de 1,41%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 et le FTSEurofirst 300 ont respectivement avancé de 0,89% et 0,86%.

Le Footsie britannique a accentué ses gains en fin de séance et fini en hausse de 0,57%, après avoir été freiné en séance par le référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. Le résultat est attendu vendredi matin.

Les marchés actions européens ont amplifié leurs hausses après l'annonce d'une baisse nettement plus marquée que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street était également bien orientée, le S&P-500 ayant signé un nouveau record historique en séance. Le marché attend désormais, après la clôture, l'annonce du prix d'introduction en Bourse du géant chinoise du commerce en ligne Alibaba.

La Fed a renouvelé mercredi son engagement à maintenir une politique ultra-accommodante pour une "durée considérable". Les projections de taux livrées par la banque centrale laissent cependant entendre que les taux pourraient remonter à un rythme plus soutenu qu'elle ne le pensait voici quelques mois.

"Les investisseurs sont un peu soulagés que le communiqué de la Fed ne comprenne pas une seule une mauvaise surprise et maintienne le cap sur lequel tout le monde avait les yeux braqués", estime Robert Parkes, stratège marché chez HSBC.

En Europe, la demande pour la première opération de refinancement ciblé à long terme (TLTRO) de la Banque centrale européenne (BCE) a été bien moins importante qu'attendu, avec 82,6 milliards d'euros alloués aux banques.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES