Les marchés européens closent en ordre dispersé, avant la Fed

mercredi 17 septembre 2014 18h04
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européenne ont terminé mercredi en ordre dispersé dans l'attente des décisions de la Réserve fédérale et d'éventuels indices sur le calendrier du relèvement des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

Portées par l'espoir de voir la Fed conserver un discours accommodant et aussi par des informations de presse selon lesquelles la banque centrale chinoise a injecté de nouvelles liquidités dans le système bancaire, Paris et Francfort ont fini dans le vert. Le CAC 40 a pris 0,5% (22,26 points) a 4.431,41 points et le Dax a progressé de 0,3%.

Londres, en revanche, a clôturé légèrement dans le rouge, le FTSE 100 reculant de 0,17% sur fond d'inquiétudes quant à l'issue du référendum de jeudi sur l'indépendance de l'Ecosse, toujours incertaine même si le "non" est donné vainqueur dans les derniers sondages.

L'indice britannique a souffert en outre du recul de plus de 6% du conglomérat Smiths Group en raison d'un résultat d'exploitation sur l'année en baisse de 10%.

Smiths Group accuse le plus fort recul de l'Eurofirst 300, qui a progressé de 0,47%, l'indice de la zone euro EuroStoxx 50 terminant la séance sur une performance similaire (+0,54%)

Les bonnes nouvelles venues de Chine ont profité aux matières premières avec notamment +3,07% pour ArcelorMittal, la plus forte hausse du CAC 40.

Adidas a pris 3,54% malgré le démenti de l'investisseur activiste Eric Knight d'une information selon laquelle il pourrait s'associer à une groupe de fonds spéculatifs désireux de prendre une participation dans l'équipementier sportif.

Les marchés attendent avec une certaine fébrilité le communiqué sur les décisions de politique monétaire et les prévisions économiques de la Fed (20h00) qui sera suivi une demi-heure plus tard d'une conférence de presse de la présidente de la banque centrale américaine, Janet Yellen.

New York avait terminé mardi en hausse à la suite d'un article du Wall Street Journal prédisant que la Fed continuerait de dire que ses taux resteraient à leurs bas niveaux actuels pendant une "durée considérable".   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES