Airbus Group réorganise ses activités défense et espace

mardi 16 septembre 2014 11h13
 

par Sabine Siebold et Tim Hepher

BERLIN/PARIS (Reuters) - Airbus Group a annoncé mardi une réorganisation de ses activités dans la défense et l'espace qui se traduira par des cessions de filiales ou de participations jugées non stratégiques et permettra au groupe de se recentrer sur les avions militaires, les missiles, les lanceurs et les satellites.

Après une revue de portefeuille, la division Defence and Space d'Airbus Group prévoit de céder des activités dans les services pour les communications radio et satellites professionnelles et commerciales, a fait savoir sa maison mère dans un communiqué.

Airbus Defence and Space a également confirmé son intention de céder ses 49% dans le spécialiste allemand des systèmes électroniques de sécurité et de défense maritime Atlas Elektronik et cherchera un acquéreur pour la société de systèmes et de logiciels ESG, comme annoncé récemment par Reuters.

Le groupe allemand ThyssenKrupp, coactionnaire d'Atlas, a déclaré qu'il allait examiner la possibilité d'exercer son option sur la part d'Airbus.

Airbus prévoit également la vente de trois autres unités de taille modeste : l'américain Fairchild Controls, l'allemand Rostock System-Technik et AvDef, une société située dans le Gard, spécialisée dans l'entraînement des pilotes militaires.

Concernant ses activités dans la sécurité et l'électronique pour la défense, Airbus a annoncé qu'il explorerait des "alternatives industrielles" pour favoriser la croissance.

Cette décision intervient au moment où la filière spatiale européenne est en cours de réorganisation afin de doter Arianespace des moyens de lutter contre la concurrence de nouveaux acteurs sur le marché.

Une fois cette réorganisation achevée, les principaux actifs de défense du groupe seront regroupés autour de l'avion de chasse Eurofighter, l'avion de transport de troupes A400M et la participation dans le missilier européen MBDA.   Suite...

 
Airbus Group a dévoilé mardi une réorganisation de ses activités dans la défense et l'espace qui se traduira par des cessions de filiales ou de participations jugées non stratégiques et permettra au groupe de se recentrer sur les avions militaires, les missiles, les lanceurs et les satellites. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle